Quelques expos et puces estivales mais aussi, les vacances !!!!!

Nous repartons pour un petit tour d’horizon des rendez-vous de l’été à ne pas louper si vous êtes dans la région Auvergne/Rhône-Alpes et parfois, un peu en dehors de nos frontières. Toutefois, peu de rendez-vous pour cette fois, j’en rajouterai au fur et à mesure si j’avais quelques bonnes infos à vous communiquer. Voici suffisamment de quoi, je l’espère,  laisser parler vos esprits créatifs et revenir chez vous avec plein d’idées en tête!

.

.

Puces des couturières 16 juillet 2017

Samöens (74)

.

.

Ebreuil, Allier

Du 8 au 28 juillet 2017

 

Le club des 8 de Clermont-Ferrand et Colette Delesalle exposent leurs patchs
à la galerie des Charitains
 Ouv. tlj de 11h à 18h.

.

.

 

Puces des couturières dimanche 27 Août 2017

Fons – Ardèche (07)

 

JARDIN DU PRESBYTERE

de 10h à 17h

.

.

Voilà mes chères et chers amis, j’espère que chacune et chacun d’entre vous passera de bonnes vacances, une période estivale où vous prendrez le temps de faire ce que vous aimez. Peut-être recevrez-vous de la famille ou des amis, ou bien encore  partirez-vous pour des contrées lointaines ou plus proches, ou que sais-je encore….

Mais profitez pleinement de tous les bons moments qui se présenteront à vous !

Mon blog et moi-même avons grand besoin de repos après une année de travail extrêmement chargée mais riche de belles opportunités professionnelles.

Mon blog sera donc en vacances jusqu’au mardi 5 septembre, je ferai ma rentrée presque en même temps que les enfants 😉

Je vous promets de revenir avec de beaux reportages et interviews, toujours motivée pour que nous vivions ensemble de belles aventures!

.

Pour ma part, je vais partir un peu par ici :

.

Croisière sur le canal du Midi, source Locaboat.com

.
.
et puis un peu ici aussi :
.

Les plages des landes

.
 .
.

Bonnes vacances

à tout le monde!

amitiés,

 

Natacha.

L’Association « bébéquilts Basse-Normandie »

La confection d’un patch, quel qu’il soit, est pour chacune d’entre nous une histoire personnelle que nous créons avec des tissus choisis avec patience et attention afin  qu’ils se marient au mieux les uns avec les autres. Ce quilt est confectionné afin d’être offert à une personne qui nous est chère : un enfant ou un petit-enfant, une mère, une amie…   Une belle façon de dire à une personne que nous l’aimons et que nous tenons à elle. Parfois pourtant, des patchs peuvent être réalisés  pour des êtres que nous ne connaissons pas et malgré tout, se cache derrière cela un formidable geste d’amour, amour de son prochain.

Ainsi, c’est en 2002 que Catherine Troude a eu l’ idée si généreuse de confectionner, avec son groupe de patch de Tourville sur Odon, commune de Basse Normandie, des petites couvertures en patchwork pour les « grands prématurés ». Suite à un documentaire traitant d’un tel sujet en Allemagne, Catherine a souhaité se lancer dans ce beau projet.

Pour ma part, lorsqu’une de mes fidèles lectrices, Elisabeth (alias Babeth Lili) m’a contactée pour que je relate cette aventure, je n’ai pas hésité une seconde!

.

.

Un peu de tendresse dans un grand moment d’inquiétude et de souffrance

.

.

Elisabeth a eu connaissance de cette association dans les années 2000, à l’époque où elle était à Bayeux. Il y avait peu de répondant au départ. Entre temps, Babeth Lili a appris l’histoire et elle a donc encouragé ses amies du club pour se lancer dans l’aventure, le modèle d’ouvrage étant simple et à la portée de toutes. Car en effet, comment ne pas être touchée par le geste que représente la confection d’une telle petite couverture. Chaque quilt est destiné à un grand prématuré du CHU de Caen . Lorsqu’un bébé naît bien avant son terme, il est placé en couveuse et en soins intensifs et il se bat courageusement. Dans ces cas-là, les parents n’osent pas envoyer de faire-part et la famille et les proches, quant à eux,  évitent de faire des cadeaux. Quand malheureusement l’issue est fatale pour le bébé, ce quilt représente comme un souvenir de cet enfant que les parents n’ont pas pu choyer et voir grandir. L’Association organise des rencontres avec des grands prémas ayant désormais 3 ou 4 ans et leurs parents et il arrive que certains d’entre eux traînent leur doudou avec eux qui n’est autre que leur « fameuse couverture ».

.

.

.

.

 

Ces quilts, placés au dessus de la couveuse, protègent les bébés de la lumière ambiante, les réchauffent ensuite lorsqu’ils sortent de l’incubateur, permettent le peau à peau avec leur maman et enfin, constituent  un lien fort entre l’hôpital et la maison, en souvenir de tout ce combat mené et gagné contre l’adversité. 

Les quilteuses se réunissent au moins une fois l’an, en général au mois d’octobre, dans le Calvados et c’est un moment très actif où elles apportent des blocs prêts et chacune  oeuvre toute une journée pour assembler les blocs soit à la main, soit à la machine. Celles qui fournissent beaucoup d’ouvrages sont un peu dédommagées en tissus et fils achetés par l’Association sur des salons. Lors de ces rencontres, une des fidèle de l’association se déplace chaque année d’Auxerre et chacune motive ses amies pour se rendre à ces journées.

.

.

Un journée de l’amitié très active pour terminer les quilts

.

.

Puis enfin, la livraison au CHU de Caen

.

.

Livraison qui fait le bonheur du personnel soignant avant d’envelopper de douceur les bébés et leurs parents

.

.

Si beaucoup de quilteuses en France ont pu faire la démarche de confectionner de tels ouvrages par le biais de leur club ou de leur délégation, Bébéquilts Basse Normandie est sans doute l’ une des rares associations qui se soit montée autour de ce thème-ci. C’est la raison pour laquelle l’Association reçoit aujourd’hui des couvertures en provenance de divers coins de France. Des colis arrivent d’un peu partout, « Bébéquilt » se faisant connaître en profitant d’un stand gratuit sur certains salons et au niveau local, ou en étant mis en avant par un article dans le journal. L’an dernier, ce sont des quilts  qui venaient de Saint-Pierre et Miquelon qui leur sont parvenus.

Le modèle à réaliser est préparé en amont par le bureau de l’Association qui essaye de  renouveler le patron à chaque fois . De son côté, Elisabeth essaye d’en faire deux par an et souvent, un troisième est en préparation et sera monté par une autre personne lors de la journée annuelle. Si aux prémices de l’Association, environ une centaine de quilts étaient confectionnés, aujourd’hui ce sont près de 300 couvertures qui voient le jour, dont environ un tiers reproduit le modèle proposé. Pour les autres, les quilteuses laissent parler leur coeur et leur créativité, en respectant les principes de bases (tissus lavés et couleurs vives contrastant avec le blanc, quilts bien arrimés, dimensions de 70×70….).

.

.

 

 

 

 

 

.

.

C’est désormais  Annick Alberteau qui est la Présidente de l’Association depuis quelques années et elle m’a confié le bonheur de ces mamans de grands prémas, recevant un tel présent. Car pour ces mères en  détresse, c’est le signe que quelqu’un a pensé à leur douleur. Annick a connu cette association par son club de patchwork. Lorsque que Catherine Troude, très prise par son travail et sa vie familiale, a décidé de laisser la main et n’a trouvé  personne pour prendre la suite, cette belle entreprise allait s’arrêter. Annick, qui est aujourd’hui grand-mère de 15 petits enfants, n’a pas voulu que l’aventure cesse et elle a repris fièrement le flambeau, suivie de ses amies qui oeuvrent toutes aujourd’hui pour ce geste de solidarité , quel joli combat! Le bureau comprend neuf membres dont Annick et Elisabeth, chacune d’entre elles possède sa mission. Et si Annick un jour laisse la Présidence, nul doute qu’une des adhérentes, à son tour, continuera de faire vivre Bébé Quilts Basse Normandie pour emmitoufler encore de tendresse ces familles en difficulté…

.

.

Merci à vous toutes Mesdames de représenter si fièrement et tendrement notre art!

.

si vous souhaitez prendre contact avec l’association, vous trouverez tous les renseignements sur le site qui lui est consacré :

.

http://www.bebequilts.fr/

 

Je souhaite remercier  chaleureusement Elisabeth Millet et Annick Alberteau de m’avoir accordé du temps pour me parler de leur association. Je suis heureuse d’avoir été choisie pour relater leur combat! 

Je vous donne rendez-vous mardi prochain pour les sorties patchs de l’été….

Natacha Ramora

Exposition de la délégation du Rhône, encore de beaux ouvrages à partager avec vous!

Du 7 au 14 juin avait lieu l’exposition de patchwork de la délégation du Rhône menée par Claude Gilbert, une déléguée très investie dans cette mission qu’elle mène avec brio . Une expo pleine de pep’s et qui retranscrit bien, à mon sens, la variété des techniques existantes et le dynamisme de ce groupe. Les adhérentes du Rhône sont chanceuses, beaucoup de stages et de rencontres sont organisés pour progresser et partager leur art.

Durant toute ma visite, j’ai été accompagnée par  Catherine Bertrand, qui a été un guide merveilleux à l’accent chantant. Elle a donné des stages aux débutantes de la délégation pour apprendre les techniques, qui sont, selon elle, un point de départ essentiel pour maîtriser le patchwork .

Je vous emmène avec moi faire un petit tour?

Allons-y…..

 

Patch mystère « Soleil levant », Catherine Bertrand

.

.

« Les fleurs du mardi », Madeleine Adjadj

.

.

« Marie Soleil et Pierre de Lune », Monique Poncin

.

.

Variations autour d’un patch mystère : à gauche, Marie-Laure Bouchu, à droite Brigitte Poyet-Molette

.

.

« Amish » de Colette Metivier

.

.

Ici, il fallait voter pour un ouvrage avec pour thème « la lumière dans tous ses états ».

.

.

« Africain », Martine Molle

.

.

« La lumière du jour » et « Les lumières de la nuit », Julie Julien-Moutelon

.

.

« Ouverture sur un autre regard », Catherine Michiels

.

.

« Pénélope », Joëlle Condamine

.

.

Monique Bonnet, qui fait elle aussi partie de la Délégation du Rhône

.

.

« Voyage au Japon », Christiane Jankowski

.

.

 

« Antique Wedding » d’Annick Bonnenfant du blog « La Cocotte de Kiev »

http://lacocottedekiev.over-blog.fr/

.

.

« Diamant bleu » de Suzanne Merle, qui a demandé plusieurs années de travail

 

La délégation du Rhône a eu la gentillesse de mettre aussi en place un stand réservé à une association caritative de la région dont je souhaite vous parler ici. Il s’agit d’Espoir Cancer, un mouvement dédié à l’amélioration de la qualité de vie des malades. Si la démarche du jour était destinée à financer le poste à plein temps de la socio-esthéticienne du Centre Régional Léon Bérard, l’Association propose aussi d’assurer une aide psychologique aux malades, une écoute téléphonique ou encore une aide financière pour les familles les plus démunies. C’est pour cela qu’elle multiplie les manifestations pour récolter des fonds : repas spectacle, tournois sportifs, réalisation et diffusion du calendrier collector « Fair Face », tenue de stands, vente d’objets réalisés par les bénévoles……

Si vous souhaitez les soutenir dans ce beau projet, je vous invite à vous rendre sur leur site : 

http://www.espoircancer.fr

Le cancer peut toucher chacun de nous, aidons-les à améliorer la qualité de vie des malades

 

Je remercie du fond du coeur Claude Gilbert de l’accueil qu’elle m’a réservé au sein de sa délégation mais aussi Catherine Bertrand pour cette jolie ballade parmi les ouvrages.

 

 

La beauté des champs de blé près de chez moi, dans l’Ain.

A bientôt pour un nouvel article    

et merci de votre fidélité !    

 

Natacha Ramora 

La superbe exposition de l’Atelier de Ferrette mais aussi notre gagnante !

 

La gagnante du livre « Quilts au jardin  » est Marmotte Rousse, du blog  : Le terrier de Marmotte dont voici le lien :

http://leterrierdemarmotte.over-blog.com/

Bravo à toi Marmotte Rousse, je te contacte pour ton adresse postale et je te remercie de me suivre depuis peu puisque je sais que tu as découvert ce blog il y a quelques mois tout juste.

Le tirage au sort a été effectué par une main innocente, celle de ma fille cadette Indiana.

 

.

.

 

 

Autre info importante : un petit rappel !J’ai dû poster un peu tard cette affiche d’expo! Et pourtant, pourtant, elle a son importance puisqu’il s’agit de l’exposition de la délégation du Rhône, tout près de chez nous donc! J’avais promis à Claude Gilbert, sa déléguée, une belle mise en avant. C’est chose faite, ne ratez pas l’expo si vous êtes dans le coin!

Pour celles qui sont trop loin, je vous promets un petit reportage en photos sous peu…

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

a la découverte de l’expo de ferrette

.

.Ferrette est une petite bourgade d’Alsace située dans le Haut-Rhin et plus exactement dans le Sundgau et comptant un peu moins de 700 habitants. Outre le fait d’être un joli village typiquement Alsacien, il possède une association où des quilteuses créent de leurs mains des ouvrages traditionnels superbes…

 

 

« L’atelier du patchwork » est une association créée en 1996 à par Michèle Cohendet dans le but de promouvoir le patchwork traditionnel. Elle regroupe une soixantaine de quilteuses  en réunions hebdomadaires  qui exposent leurs quilts tous les 2 ans. Les ouvrages sont travaillés exclusivement à la main. Qualité et finesse des points pour un rendu superbe! En voici quelques exemples :

 

 

Martine Cadé-Moret

.

.

Michelle Bechler

.

.

Irène Arnold

.

.

Estelle Lacker, notre quilteuse globe-trotteuse

.

.

Claudine Muller

.

.

Estelle Lacker

 

.

.

Martine Cadé-Moret

.

.

Invitée d’honneur : Martine Drohmann

.

.

Mariette Stehli

.

.

Odile Mona

.

.

.

.

Michèle Cohendet

.

Jeu textile autour du thème des saisons : toutes techniques autorisées en intégrant impérativement un peu ou beaucoup de tissu choisi parmi les quatre proposés, chacun représentant une saison.

 

.

.

 

bravo à toutes pour ce merveilleux travail!

.

Je tiens à remercier mon amie Corinne de m’avoir invitée une fois encore en Alsace afin de découvrir cette belle exposition et je souhaite aussi un joyeux anniversaire à Estelle, notre quilteuse globe-trotteuse qui fête aujourd’hui un tout petit printemps de plus!

Merci également à vous toutes, fidèles lectrices, d’avoir mis tant de commentaires sympathiques à l’occasion des trois ans de mon blog. Votre fidélité et votre enthousiasme me touchent!

 

 

A bientôt pour un nouvel article,

Natacha Ramora

Juin 2017, quelques expos près de chez nous et un peu plus loin

Bonjour à toutes et tous,

nous repartons pour un petit tour d’horizon des rendez-vous du mois à ne pas louper si vous êtes dans la région Auvergne/Rhône-Alpes et parfois, un peu en dehors de nos frontières. Voici de quoi laisser parler vos esprits créatifs et revenir chez vous avec plein d’idées en tête!

.

Du 25 mai au 5 juin 2017 a ferrette (Haut-Rhin)

.

La belle invitation de la part d’Estelle, notre quilteuse globe-trotteuse court encore jusqu’au 5 juin. J’y étais moi-même ce week-end et l’expo est superbe, je ne peux donc que vous conseiller de vous y rendre si vous vivez dans le coin : 

« Si d’aventure vous souhaitez faire une balade dans le Sundgau et découvrir l’art textile,
l’atelier de Ferrette vous présente plus de 200 réalisations mises en scène dans 6 lieux différents pendant 10 jours entre l’ascension et la pentecôte.
Un dépliant qui vous guidera à travers les ruelles pentues de la cité des comtes vous sera remis à l’office du tourisme
La visite est gratuite, les sentiers aux alentours et les petits restaurants accueillants.
bien à vous,
Estelle  « .
 .
.
.
.

.

Annonce de dernière minute,

Expo DE LE Délégation du rhône FP

Lyon 7ème, du 7 au 14 juin 2017

.

.

a décines (69), le 10 juin 2017

.
.
.

a marsac en livradois (63), deux évenements

organisés par le club 1.2.3. Patchez

.
.
.
.
.
.
..
.

.

champagne en valromey, ain (01),

dimanche 25 juin

.
.
.
.
N’oubliez pas que si vous souhaitez que je diffuse votre annonce d’expo, merci de me l’adresser par mail au format JPEG ou PDF avant le 20 de chaque mois pour le mois suivant. Merci de respecter ces simples consignes pour vous assurer que je puisse mettre vos demandes à temps sur le blog.   N’hésitez pas à  diffuser ce message aux personnes et clubs qui peuvent être intéressés!                Mon mail : chronique.patchwork@yahoo.fr 
.
 .
.

Je vous donne rendez-vous le 6 juin pour vous donner le nom de la gagnante du livre « Quilts au jardin »! Il est encore temps de jouer en étant abonnée et en allant mettre un commentaire sur mon article précédent qui fête les trois ans de mon blog.

.
.
A très vite,
Natacha Ramora

Une troisième bougie pour mon blog! Vite! Vite! On tente de gagner un bel ouvrage!

 

 

Trois ans! Cela fait trois ans aujourd’hui que je tiens ce blog, que je vous fais partager mes découvertes, mes rencontres, mes coups de coeur!

Vous m’avez suivie dans bien des lieux :

.

En Ecosse, lors de mon dernier voyage

.

.

En Australie avec Estelle, notre quilteuse globe-trotteuse

.

.

Aux USA l’été dernier,

 

.

.

Dans la communauté Amish avec Jacques Légeret

.

.

Dans un fabuleux périple à travers les Etats-Unis en suivant Isle et Inger dans leur livre « Un tour des USA »,

.

.

Nous avons, ensemble, découvert le parcours de nombreuses créatrices et/ou commerces que nous apercevons parfois sur les salons, voire même des équipes qui organisent des évènements excitants :

.

.

L’équipe toujours motivée du salon de Pexiora!

.

.

Barbara Lange et ses oeuvres si inventives et fantaisistes

.

.

Florence Chambe, de l’Atelier des coeurs

.

.

Emmanuelle Carré-Briand d’Alice & co

.

.

Véronique et Bénédicte Maurin

 

et bien d’autres encore…

Merci de votre fidélité, de vos gentils commentaires, de vos encouragements! Ils sont un vrai bonheur pour moi!

Ce blog m’a permis de faire de belles rencontres et de me documenter sur de nombreux sujets ayant un lien , parfois ténu, avec le patchwork.

.

.

Afin de remercier mes plus fidèles lectrices, j’organise un petit jeu pour vous faire gagner un livre. Le principe est simple, il suffit d’être abonnée à mon blog et de me mettre un petit commentaire.

J’ai longuement hésité pour le choix du livre : un ouvrage sur une technique particulière? Un guide sur la multitude de blocs? Sur l’art textile ? Sur l’appliqué?

En fin de compte, j’ai choisi celui-ci qui est en lien avec cette jolie saison de fin de printemps qui nous donne des envies de traîner au jardin, de se balader dans la nature, de profiter de la douceur des jours mais qui annonce également l’été, enfin!

.

.

.

tentez votre chance en mettant un petit commentaire !

 

afin de vous laisser un peu de chance,

le nom du gagnant sera publiée le  6 juin…

 

Je vous embrasse toutes et tous …

Natacha Ramora

Dakota song

Aujourd’hui, j’ai envie de vous proposer une petite devinette!

Quel est le point commun entre :

.

Edward Clark, Co-fondateur de la Singer Sewing Machine Company

Les premières machines à coudre Singer

.
.
..
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

 et :

 

Le « Dakota », célèbre immeuble de New-York, situé face à Central Park, sur la 72ème rue, dans le West side

 

Lauren Bacall

.

.

Yoko Ono et John Lennon à New York ( années 70 © Ben Ross)

 .
.

Rudolph Noureev, danseur étoile, chorégraphe et directeur du ballet de l’opéra de Paris

.
.

Une petite idée? 

non?

LE VOICI DONC CE POINT COMMUN :
.
.

Le roman « Dakota song », d’Arianne Bois, paru en mars 2017 chez Belfond

.
.
Pour celles et ceux qui me suivent depuis longtemps, vous savez sans doute que j’écoute la radio presque en permanence au travail, plus exactement des replays de mes stations préférées (Europe1 et RTL pour ne pas les nommer) vu que le direct est difficile à capter dans ma jolie campagne reculée de l’Ain. C’est ainsi par exemple que je vous avais fourni le lien de l’interview de Jacques et Catherine Légeret dans l’émission « La curiosité est un vilain défaut » que vous pouvez réécouter ici :
.
.
http://www.rtl.fr/culture/medias-people/les-amish-dans-la-curiosite-7782496688
.
.
Cette fois-ci, toujours dans ce même programme, Thomas Hugues et Sidonie Bonnec recevaient Arianne Bois, romancière, grand reporter et critique littéraire  présentant son tout dernier ouvrage, paru fin mars 2017.
.
.
.

Ariane Bois, plusieurs fois primée pour ses romans précédents

.

.
 L’action se passe dans l’immeuble Dakota, à New-York. Souhaitant faire un investissement, Edward Cabot Clark, co-fondateur  de la Singer Sewing Machine Company avec laquelle il a fait fortune,  a fait érigé cet immeuble dans les années 1880 suivant deux intuitions. A l’époque, les classes moyennes supérieures vivaient dans des Towns Houses (maisons de ville). Mais Edward Clark est persuadé d’une part, que ‎New York va fortement se développer pour devenir une très grande ville et d’autre part, que ‎les classes moyennes supérieures vont se développer également. D’après lui, faute de place, tout le monde ne pourra pas vivre dans des Town Houses, d’où la nécessité de construire des immeubles.
.

C’est donc dans le West side, sur la 72eme rue, face à central park‎ qu’il fait construire l’immeuble Dakota. Le lieu était désert à l’époque mais aujourd’hui, il est très bien situé, au coeur de Manhattan, face à Central Park.

.

.

Le Dakota, 1880

.

.

Le programme d’accès  à la location sera excessivement draconien et nombre d’avantages feront de cet immeuble un bâtiment très luxueux tels que le chauffage central, les appartements traversants ou encore,  des repas servis dans la salle à manger commune aux résidents.

Un évènement a tristement rendu célèbre l’édifice, l’assassinat de John lennon, dans la rue, en bas de chez lui. Si Yoko  Ono a choisi de ne pas faire de funérailles, elle a fait construire, en face de chez eux, dans Central Park, un mémorial , le « Strawberry fields ».
.
.

Le mémorial « Strawberry fields », en souvenir de John Lennon

Ariane Bois a donc situé l’action de son livre au coeur même de l’immeuble, en voici le résumé tiré du site Belfond.fr :
« New York, 1970. Shawn Pepperdine, jeune de Harlem, assiste, horrifié, au meurtre de son meilleur ami. Pour échapper aux assassins, il trouve refuge dans les sous-sols du Dakota, l’immeuble le plus mythique de Manhattan.
Au coeur d’une ville en pleine ébullition, le Dakota reste, lui, immuable : un club très fermé, un château médiéval sur Central Park, un havre de paix des «rich and famous». S’y côtoient Lauren Bacall, Leonard Bernstein et Rudolf Noureev. Ici, Polanski tournera les images du film Rosemary’s Baby.
Devenu le premier portier noir du Dakota, Shawn côtoie ses résidents : Nigel, Abigail, Nathan, Cherie, Becky, Andrew, Tyler et les autres.
Quand la plus grande star du monde, John Lennon, emménage à son tour, l’immeuble et sa communauté s’enflamment…

Dakota Song est le portrait survolté d’une Amérique en pleine révolution artistique, intellectuelle et sexuelle, celle de la Beatlemania et du disco, du Studio 54 de Warhol et du Chelsea Hotel, du scandale du Watergate et d’une décennie de violences. »

 C’est assez drôle de constater qu’il y a un lien, si infime soit-il, entre nos machines à coudre Singer et John Lennon. Je pense avoir trouvé le livre qui accompagnera mes vacances d’été.

.

.

Pour le moment, je suis avec bonheur les pérégrinations de Marcus Goldman dans « La vérité sur l’affaire Harry Québert »

.
Je vous donne rendez-vous le 23 de ce mois pour une belle surprise, ne ratez pas le rendez-vous! 
.
Natacha Ramora

Mai 217, quelques expos près de chez nous et un peu plus loin

.

.

il n’est pas trop tard pour vous souhaiter un

joyeux premier mai a vous toutes et tous !

que ce brin de muguet apporte du bonheur dans votre maison…

.

.

Comme d’habitude, voici d’éventuelles sorties à venir en ce joli mois de mai qui je l’espère, sera bien printanier.

Ytrac, Cantal (15)

du 25 avril au 2 mai

.

.

Saint-Louis, Haut-Rhin (68)

14 mai 2017

.

.

.

Saint-Sorlin en Valloire, Drôme (26)

14 mai 2017

.

.

Creuzier le Neuf, Allier (03)

Dimanche 21 mai

.

.

.

Ferrette, Haut-Rhin (68)

Du 25 mai au 5 juin 2017

.

Une belle invitation de la part d’Estelle, notre quilteuse globe-troteuse :

« Si d’aventure vous souhaitez faire une balade dans le sundgau et découvrir l’art textile,
l’atelier de ferrette vous présente plus de 200 réalisations mises en scène dans 6 lieux différents pendant 10 jours entre l’ascension et la pentecôte.
Un dépliant qui vous guidera à travers les ruelles pentues de la cité des comtes vous sera remis à l’office du tourisme
La visite est gratuite, les sentiers aux alentours et les petits restaurants accueillants.
bien à vous,
Estelle  « .
Pour ma part, j’y serai et je vous ferai partager mes jolies découvertes par la suite 😉
.
.
.
Exceptionnellement, il n’y aura pas d’article en ce premier mardi du mois, je vous donne donc rendez-vous le mardi 16 mai à l’angle de la 72ème rue et Central Park West, à New-York…
.
.
En attendant, je partage avec vous notre jolie ballade du week-end :
.
.
.

Chanaz, la « petite Venise savoyarde », sur le canal de Savières

.
.

La roue du moulin de Chanaz qui tourne à nouveau depuis les années 90 pour la fabrication d’huiles de noix et noisettes.

.
.

Abbaye de Hautecombe, sur le lac du Bourget

.
.
à très vite…
Natacha.

Monique Bonnet-Imbaud

C’est avec une grande admiration que j’ai pu échanger,  il y a quelques semaines de cela, avec Monique Bonnet-Imbaud pour une interview dont je rêvais depuis longtemps. Monique s’est fait peu à peu un nom dans le monde du patchwork. Les salons n’ont d’ailleurs plus de secrets pour elle puisqu’elle  a participé au  « Magic Quilt Expo » à la sucrière en tant que responsable artistique mais aussi et surtout, parce ce qu’elle a créé « Quiltexpoenbeaujolais ».  Peut-être l’avez-vous connue également comme  rédactrice en chef de Magic Patch ou en tant que responsable de JM Quilt & Art? Cette passionnée aime mettre en avant l’art du quilt et le transmettre à travers les divers réseaux qui l’entourent. Elle est venue au patchwork tout naturellement dans sa jeunesse.

..

Après avoir appris à coudre avec sa grand-mère, elle a commencé à se confectionner des accessoires en rapiéçant  et en récupérant des tissus. Elle avait déjà une  passion pour le textile et les étoffes.  Elle a ensuite intégré un club de patchwork, il y a plus de 30 ans de cela. Si elle a tout d’abord appris le traditionnel à la main, très vite, elle a acquis une machine à coudre afin de gagner du temps pour la confection. Possédant de bonnes bases par ses amies du club, elle s’est aidée des quelques livres qu’elle a pu trouver – à l’époque, en anglais- abordant les ouvrages à la machine. Déjà, elle faisait ses propres croquis, y compris pour l’appliqué, en restant dans des motifs basiques.

Une fois la technique à la machine maîtrisée, elle a rapidement animé des cours, tout d’abord en bénévolat. Elle a ensuite enseigné dans les MJC.  Elle a fait quelques  remplacements dans des magasins de tissus, ne travaillant pas de manière régulière, mais en fonction des changements de postes de son mari.

Lorsqu’elle est arrivée dans la région lyonnaise, elle a eu la belle opportunité de trouver un emploi aux Editions de Saxe pour le magazine « Magic Patch ». Dans un premier temps, elle détaillait les explications des modèles, un domaine dans lequel elle excellait. Puis, rapidement, elle est devenue rédactrice en chef et a pris en charge la revue dans sa totalité.

.

Parallèlement, elle  a participé, avec les Editions de Saxe,   à l’organisation du salon Magic Quilt Expo à “La Sucrière” de Lyon durant quelques années, en tant que responsable artistique.

.

La sucrière, Lyon

.

En 2007, elle a quitté les Editions de Saxe et a monté sa propre entreprise : JM Quilt & Art. Ayant découvert les Jellys rolls sur les salons aux Etats-unis, elle a décidé d’en importer puis de les fabriquer. Elle a été la première en France à commercialiser ces bandes de tissus avec lesquelles nous pouvons faire de merveilleux ouvrages. Elle a ainsi fait de nombreux salons aux quatre coins de France et est aujourd’hui la seule à proposer à la vente les bandes d’entoilage qui servent à la confection des paniers pour le tissage en rolls qui ont tant de succès.

.

Source : charmaboutyou.com

Source : Missouri Star Quilt Co

.

Elle a également mis à profit son expérience dans le monde de l’édition pour faire paraître quatre livres, deux dont elle est l’auteur et deux autres dont elle est l’éditrice et la rédactrice  :

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Avec son départ des  Editions de Saxe, l’expo à la sucrière a pris fin également. C’est  la raison  pour  laquelle  Monique  a  décidé  de monter un  nouveau  salon : « Quiltexpoenbeaujolais »,  afin de continuer l’aventure extraordinaire que représente la création d’un tel évènement. Elle possédait un carnet d’adresses conséquent et les artistes lui ont fait confiance. Les débuts furent  assez lourds en logistique puisqu’elle a géré quasi-seule toute la mise en place. Lors des deux premières éditions de 2010 et 2011, le salon s’est déroulé dans les superbes caves voutées de l’ancien chaix du Domaine des « Douzes Communes » à Anse, avec un espace commercial sous chapiteau.

.

Caves de l’ancien chai

.

Mais, forte de son succès, cette exposition internationale a dû s’installer dans un lieu d’accueil plus grand qui puisse à la fois recevoir les visiteurs de plus en plus nombreux,  les artistes invités et leur permettre d’exposer leurs oeuvres, ainsi que tous les stands commerciaux. C’est donc le Parc Expo de Villefranche-sur-Saône qui a été choisi. Au vu de l’essor de son salon et de l’implication considérable que cela demandait, Monique bonnet l’a transformé en biennale, un rendez-vous tous les deux ans très attendu des quilteuses de la région. Aujourd’hui, elle a créé une association nommée « B&B Art Textile » où huit personnes gèrent toute la logistique nécessaire au bon déroulement de cet évènement. Le prochain quiltexpoenbeaujolais aura lieu du 11 au 14 avril 2018 et soyez sûres que cette édition sera encore plus fantastique que les précédentes. Pendant que nous autres, simples quilteuses, attendons sagement la prochaine cuvée, on s’active déjà fortement en coulisses chez B&B Art Textile pour la venue d’artistes qui vont vous émerveiller et vous émouvoir.

.

.

Comme je vous le disais il y a peu, aujourd’hui,  Monique Bonnet reprend son poste de rédactrice en chef du Magic patch. Elle est donc aux commandes de ce nouveau numéro, le 128, qui sort ces jours-ci. Une nouvelle formule très colorée et totalement revisitée qui vous donnera mille envies.

.

Magic patch nouvelle formule!

.

Comme toujours, Monique se lance dans l’aventure avec beaucoup d’implication. Je perçois en elle cette grande capacité de travail qu’elle possède. Elle est désireuse de donner une nouvelle impulsion à cette revue qu’elle avait déjà portée quelques années auparavant. Si elle respecte le patchwork traditionnel, elle souhaite axer le magazine vers le patchwork contemporain : les couleurs, les designs différents, l’originalité. Pour elle, il ne doit pas être confondu avec l’art textile qui se distingue et qui est sans doute plus libre. Ce qu’elle aime dans le quilt contemporain, ce sont le travail avec d’autres tissus et le quilting machine qui donne un très beau résultat. Elle est d’ailleurs admirative des ouvrages confectionnés par les  américaines et elle se réjouie de voir que les quilteuses anglo-saxonnes tout comme les allemandes ou les suisses s’y mettent également. Elle a une profonde envie de partager cet univers du quilt contemporain avec les lectrices de Magic Patch, tout en gardant bien sûr un intérêt pour le traditionnel.

.

.

Toutefois, de cette nouvelle trajectoire découle un choix qui attristera certaines d’entre vous. En effet, Monique Bonnet cessera son activité « JM Quilt & Art » d’ici peu puisqu’il est impossible de tout mener de front, vous l’imaginez bien! C’est pourtant sans regret qu’elle ferme boutique, son site de vente internet et les déplacements sur les salons demandant beaucoup de manutentions et de tâches répétitives, sans compter la lourdeur de la législation française face aux commerçants. Elle est heureuse de poursuivre son chemin dans le monde du patchwork pour lequel elle travaille depuis plus de trois décennies. Elle vous donne rendez-vous dans les nombreux « Magic Patch » à venir, mais aussi dans les futures éditions de son formidable Quiltexpoenbeaujolais qui fait notre fierté.

.

Je remercie vivement Monique Bonnet-Imbaud de m’avoir accordé sa confiance pour cette interview. Je lui souhaite encore plein de belles réussites pour nous emmener toujours plus loin dans les découvertes techniques et artistiques.

Natacha Ramora

Le Magic Patch n°128 nouvelle formule va paraître!

Surveillez les rayons de votre presse chères amies quilteuses, le Magic Patch n°128 Nouvelle Formule va paraître ces jours-ci!

.

 

.

Monique Bonnet revient aux commandes de ce nouvel exemplaire tout nouveau, tout beau en tant que rédactrice en chef. L’art textile se fait une place de choix au fil des pages.

Plus de lisibilité et de clarté pour le magazine ainsi que de beaux projets à réaliser dont un en pas-à-pas qui parlera à toutes celles qui me suivent fidèlement et qui seront ravies de retrouver les explications de nos fameux petits paniers tressés dont je vous parlais il y a peu.

.

.

En attendant de retrouver votre revue dans les kiosques, je vous invite à découvrir son univers alléchant ici :

http://www.hellocoton.fr/to/1Bmfk#http://lejournaldesaxe.com/2017/04/10/decouvrez-magic-patch-128-nouvelle-formule/

 

.

Cette fois-çi, je vous donne vraiment

rendez-vous le 18 avril!

C’était une info qui me semblait importante

de vous communiquer. 😉

Natacha Ramora