Barbara Oliver Hartman, une « Quiltmaker » inspirée !

Jacqueline morelC’est avec une grande tristesse que je viens d’apprendre le décès de Jacqueline Morel. Je souhaite par ces mots lui rendre hommage. Merci pour ce bel univers Jacqueline que tu m’as fait découvrir en m’enseignant l’art du patchwork et merci aussi pour ta bienveillance….

                                              Natacha

.~~~~~~~~~~~~~~~~

.

Barbara oliver Hartman

 J’ai découvert l’univers de Barbara Oliver Hartman en écrivant mes deux articles à propos des Twisted Stitchers. C’est après une réflexion approfondie qu’elle s’est définie comme une « Quiltmaker ». Selon ses observations, ce terme là correspond à l’image de la grand-mère qui confectionne des courtepointes et malgré la difficulté de commercialiser ses ouvrages en choisissant cette appellation, c’est pourtant ainsi qu’elle se voit.  

.

Barbara quiltant

.

Barbara a commencé à quilter il y a 35 ans, en 1980, tandis qu’elle se cherchait un nouveau hobby. Je crois qu’il n’y a rien de surprenant à ce qu’elle ai été attirée par le patchwork. Sa grand-mère confectionnait elle-même des courtepointes pour toute la famille, par nécessité. Elle se souvient que lorsqu’elle allait chez elle, il y avait toujours un quilt en confection que sa « Grand-ma » déroulait dès le dîner terminé pour avancer sur cet ouvrage.  Barbara a profondément chéri le quilt qu’elle lui a offert pour l’obtention de son « High School Graduation ».  Ses parents, quant à eux, exerçaient tous les deux un métier artisanal. Son père était un artisan-armurier de talent, quant à sa mère, elle a créé sa petite entreprise de couture. Elle a donc grandi dans un monde où le travail manuel tenait une place prépondérante.

Elle a été élevée à Yuma, en Arizona et il est aisé de reconnaître l’influence du Sud-Ouest dans ses ouvrages et dans sa palette de couleurs avec une préférence pour toutes les nuances ocres. Les formes géométriques des quilts Amishs l’inspirent tout autant.

.

full-circle

« Full Circle » 

.

Très cérébrale, Barbara mène une large réflexion à propos de son oeuvre et du monde de l’art en général. Selon elle, il y a deux mondes différents dans le milieu du quilt : ceux qui sont issus de la courtepointe traditionnelle et qui tendent vers l’art et ceux qui sont issus du monde artistique et qui ont approché par ce biais, le monde du quilt.

Pour elle, même les tâches quotidiennes qui interrompent le travail créatif peuvent changer l’aspect d’un quilt. Elle part de quelques lignes directrices : un dessin à reproduire sur une courtepointe ou un choix de tissus. Puis elle s’oblige à travailler plusieurs heures durant pour ne pas interrompre le processus de création. Une journée idéale serait de ne faire que quilter! Le matin, dès que sa tasse de thé est prête, elle va dans son studio, comme elle aime à appeler son espace de travail, afin de vérifier le courrier électronique et de planifier sa journée. Puis, la matinée est réservée au travail de conception et aux activités nécessitant des prises de décisions, car c’est en début de journée, d’après elle, qu’elle appréhende au mieux les tâches qui demandent une réflexion approfondie. Ensuite, pour le reste de la journée, elle passe aux étapes de fabrication et travaille régulièrement jusqu’à 22h en s’accordant quelques pauses dans la journée. Depuis le décès de son mari, Bob, elle a quelque peu modifié son planning et c’est grâce à ses proches, amis et famille et à son travail qu’elle a pu surmonter cette si douloureuse épreuve.

 

"Twenty-Three Plates"

« Twenty-Three Plates »

 

 

"Planet Beverly"

« Planet Beverly »

 

 http://www.barbaraoliverhartman.com/mandala.htm

 

Le patchwork a envahi, petit à petit, l’espace de sa maison. Au début, son ouvrage en cours occupait un petit coin de la table de la salle à manger car avec quatre enfants dans sa maisonnée, difficile d’avoir son propre espace. Les enfants ont grandi et ont quitté le nid. Au fil du temps, Barbara a donc investit leurs chambres :

La première chambre a été transformée en atelier comprenant sa machine à coudre, sa table de coupe, son bureau et son ordinateur ainsi que beaucoup de rayonnages avec ses tissus.

 

Barbara oliver hartman travaillant

Rayonnages Barbara

 

La seconde chambre comprend un second poste de couture, une table de coupe et toute sa paperasse. Enfin, dans la troisième chambre, qui sert également de chambre d’hôte, elle range  toutes les courtepointes terminées ainsi que son cadre pour quilter à la main.

 

3ème chambre Barbara

.

Elle reconfigure régulièrement ces espaces de travail pour qu’ils s’adaptent à ses besoins. Elle peint et teint ses tissus elle-même dans son garage attenant à sa buanderie.

Barbara s’est beaucoup investie dans la passion pour son art. Ses quilts ont été primés de nombreuses fois dans des expositions ou des festivals. Elle a également exposé ses courtepointes dans des musées et des centres d’art et a été régulièrement jury dans des évènements notamment dans  » Visions: San Diego » et « Quilt National « .

.

http://visionsartmuseum.org/index.asp

http://dairybarn.org/quilt-national/

.

Mais elle enseigne aussi son art et a auto-publié, depuis 1989, sa propre ligne de motifs.

.

tatmospheric-event

« Atmospheric Event »                        Quilt National 1997

 

Barbara est reconnaissante aux quelques personnes qui ont pu influencer sa façon de penser ou sa façon de travailler et d’appréhender son art. Il y a tout d’abord eu un vieil homme de sa ville natale qui, lorsqu’ elle était jeune, lui a ouvert les yeux sur le monde réel et l’a aidée à façonner ses opinions politiques.

Puis, il y a eu deux autres personnes qui l’ont fortement inspirée lorsqu’elle s’est lancée dans la courtepointe d’art : Hob/Walter (Walter est le nom qu’il utilise professionnellement) et Ron Garcia.

Walter est potier et lui et sa femme Cathy ont vivement encouragé Barbara lorsqu’elle a débuté. Elle a appris de lui le fort niveau de dévouement qu’il faut pour pouvoir vivre de son art car Walter s’est investit totalement dans son artisanat. Aujourd’hui, le travail de Walter a évolué vers des produits fonctionnels et bien conçus à forte valeur ajoutée.

Ron Garcia, quant à lui, est peintre. Bien que titulaire d’un Doctorat en Art, il n’aime pas s’en vanter. Ron a toujours été fidèle à lui-même! Ne souhaitant pas être contrôler par les galéristes et les consultants d’art, il n’a pas hésité, afin de gagner sa vie, à exercer d’autres carrières en parallèle afin de rester libre dans son art en constante évolution. Pour lui, une des clés de la reconnaissance est d’être « au bon endroit, au bon moment »!

.

tsafari_blizzard            tfallscape             tguardian

            « Safari Blizzard »                                           » Fallscape  »                          « The Guardian »
       Quilt National 1989                          Quilt National 1993                 Visions: San Diego 1990  

.

Enfin, il y eu aussi des évènements dans la vie de Barbara qui ont changé sa manière de voir les choses ou de travailler. Le décès de sa soeur Beverly a eu bien sûr un impact sur sa vie mais il y a eu aussi le syndrome du canal carpien dont elle a été atteinte et qui l’a obligée à modifier sa façon de travailler.

.

twist_of_fate

Twist of Fate

.

Aujourd’hui, Barbara s’investit pleinement dans son art avec une passion toujours plus forte qui lui permet aussi de surmonter les épreuves traversées au fil des années. Ses enfants et petits-enfants sont fiers de sa carrière artistique et certains d’entre eux ont choisi une forme d’art, différente du quilt, pour s’exprimer.

Pour finir, voici le conseil avisé que Barbara Oliver Hartman vous adresse en exclusivité à vous, mes chers lectrices et lecteurs :

« N’ayez pas peur de faire une erreur. C’est ainsi que nous apprenons et tandis qu’il est parfois décevant de faire une erreur, c’est aussi une expérience à portée pédagogique. Plusieurs grandes découvertes viennent de l’expérimentation et les erreurs font partie du processus. Ne soyez pas découragé et dirigez-vous juste vers le projet suivant. »

.

http://www.barbaraoliverhartman.com/About.htm

 

 

alex-quilt-2

« Quilt for Alex Leiber »

Suivre l’histoire ici : http://www.barbaraoliverhartman.com/Alex_Quilt.html

.

Je tiens à remercier Barbara qui m’a beaucoup aidée pour la réalisation de cet article / échange en me fournissant des liens très intéressants la concernant d’une part et qui, d’autre part, a répondu longuement à toutes mes questions.

Je vous souhaite une belle continuation Barbara et j’espère sincèrement pouvoir vous rencontrer un jour en personne.

.

Logo Chroniquepatchwork@ bientôt,

Natacha

Les Twisted Stitchers de Dallas – première partie

Je tiens à remercier vivement Barbara Lange ainsi que
Terry et Anne Mosher pour leur aide précieuse sur cet article

.

Lors de mon échange avec Barbara Lange, elle m’avait confié faire partie de plusieurs groupes dont celui des Twisted Stitchers de Dallas.

Qui est ce groupe?

Qui sont-elles?

Je vous propose aujourd’hui un voyage vers le Texas afin de vous faire découvrir leurs univers.

Texas Stetson

Le groupe fêtera, durant ce mois d’avril, ses 15 ans puisqu’il s’est formé pour la première fois au printemps de l’année 2000. C’est Julie Upshaw qui a fondé le groupe après avoir quitté Austin pour Dallas. Elles se réunissent aujourd’hui dans un quilt shop local et sont une petite vingtaine. Elles ont plaisir à partager, entre membres, diverses techniques telles que : teinture de tissu, peinture sur tissu, design de surfaces, long arm quilting, piqué libre, perlage, éléments 3-D, imagerie numérique, peinture de fil. Elles sont toutes des artistes textiles.

L’élargissement du groupe à la dimension européenne s’est fait lorsque Barbara, qui est allemande et a vécu plusieurs années aux Etats-Unis, a intégré le groupe puis est repartie vivre dans son pays tout en restant membre de cette petite communauté.

Si elles ne se rencontrent  pas régulièrement, elles font en sorte de se réunir dès qu’elles en ont l’occasion et souhaitent faire perdurer et avancer l’art du quilt contemporain. Elles préparent donc des projets et certaines d’entre elles ont participé à  l’Exposition sur le Rayonnement à Genève dont je vous avais parlé dans l’article consacré à Barbara. Vous en connaissez probablement certaines…

 

 

Partons découvrir leurs univers respectifs :

.

Tonya Littmann

 

Tonya Littmann

Tonya Littmann

.

Tonya Littman est Artiste Textile et Designer Graphiste pour son propre compte depuis 1989 à Denton auTexas.  Voici deux de ses oeuvres  réaliséés pour le Dallas Quilt show – où elle a égalemment donné une conférence – et qui ont chacune gagné un ruban !

.

"Winter Chill"

« Winter Chill »

.

"Obsession"

« Obsession »

.

http://www.tonyalittmann.com/

http://tonyalittmann.blogspot.fr/

 

~~~~~~~~~~

barbara oliver hartman

 

Barbara Oliver Hartman

Barbara Oliver Hartman

.

Barbara a découvert l’art du quilt dans les années 80 et elle se définit aujourd’hui comme une « Quiltmaker ». L’artisanat a été présent très tôt dans son enfance puisque ses parents étaient, pour l’une, couturière à son compte et pour l’autre artiste armurier et coutelier de talent. Sa grand-mère, quant à elle, confectionnait déjà traditionnellement des courtepointes avec des chutes de tissus et de vieux vêtements pour ses proches. Nous pouvons ressentir à travers le style de Barbara les influences de la région où elle est née, l’Arizona. En plus de donner des conférences et d’animer des ateliers, elle expose et a gagné des prix dans de nombreuses manifestations.

.

celebration_in_red

« Celebration in red », Best of show du festival international Quilt Pacifique

.

"Kaleidostar", l'un des deux quilts ayant remporté le  "New Quilts from an Old Favorite"

« Kaleidostar », l’un des deux quilts ayant remporté le « New Quilts from an Old Favorite »*

 

http://www.barbaraoliverhartman.com/

 

 * Le « New Quilts from an Old Favorite » est un défi organisé par le Museum of the American Quilter’s Society (MAQS). Il s’agit d’utiliser un bloc traditionnel ancien afin de créer une courtepointe moderne. Le gagnant est en vedette sur le livre du concours d’entrée du prochain défi.

~~~~~~~~~~

 

                       Krissy Brawner

 

Krissy

« Self portrait »

 

 Krissy Brawner est long-armeuse en Floride, à Palm Harbor.
C’est avec beaucoup de passion qu’elle quilte des ouvrages que d’autres mains passionnées ont confectionnés. L’une de ses clientes et elle-même viennent de décrocher un ruban de récompense pour le quilt ci-dessous au Dallas Quilt show ! Admirez le travail !

 

ruban pour quilt Krissy

La gagnante du prix pour une courtepointe quiltée par Krissy

.

Détail quilt ruban krissy

Détails du quilt

.

http://krissysquiltingarts.blogspot.com/

http://krissysquilting.smugmug.com/LONGARMQUILTING

 

———–

 

Sharon Zeiner

 

Sharon Zeiner est designer. Elle crée des kits de patchwork tel que celui-ci :

.

Diamond in the Window

.

Vous pouvez acquérir ce kit sur internet chez des boutiques en ligne US comme Quiltcountry ou  The Virginia Quilter.

http://www.virginiaquilter.com/

http://www.quiltcountry.com/

 

~~~~~~~~~~

 Deborah Boschert

 

deborah-boschert-350x350

Deborah Boschert

.

Deborah est une artiste textile. Elle travaille essentiellement sur le quilt et la fibre et ses ouvrages ont été publiés dans de nombreux livres et magazines à travers le monde. Elle enseigne sont art grâce à  de nombreux stages. Vous pouvez la retrouver sur son site qui est plein de fantaisie!

.

http://deborahsstudio.com/

 

"Tabletop Horizons"

« Tabletop Horizons »

 

"Obviously Chocolate"

« Obviously Chocolate »

 

~~~~~~~~~~

Robin williamson

 

Robin-williamson-ConvertImage

Robin Williamson

.

Robin a commencé le patchwork dans les années 80 mais s’est réellement investie durant les années 90 quand elle a commencé à travailler plus assidument sur ses ouvrages. Elle a décidé d’intégrer un cours de débutants pour voir ce qu’elle pourrait apprendre et elle a eu la chance d’avoir un professeur, Susie Emmons, qui, repérant son talent, l’a poussée vers l’art textile. Graphiste de profession, Robin possède sa propre entreprise mais elle espère pouvoir un  jour vivre uniquement de son art.

.

 

Voldemort

« Voldemort » , ce quilt n’ayant pas de nom, il a été intitulé ainsi! Il est tellement plus beau que son homonyme de « Harry Potter »…

.

http://www.robinwilliamsonquilts.com/

 

à suivre…

N@tacha Ramora