Des idées de patchs en tartan

Aujourd’hui, je voudrais terminer ma série sur l’Ecosse de façon ludique en vous parlant des kilts. ils  sont confectionnés la plupart du temps dans une étoffe de laine à carreaux nommée Tartan. Les tartans écossais sont associés aux clans depuis le 19ème siècle et ils représentaient la fierté d’une appartenance. En effet, chaque clan possédait son propre tartan plus ou moins coloré selon qu’il soit fortuné ou pas. De nos jours, il est porté lors des cérémonies telles que les mariages ou dans les cocktails mais aussi par exemple lors des Highlands Games.

.

Le port du kilt vu chez Sean Connery

.

.

Highlands Games

.

Il est agrémenté d’un sporran – sacoche de cuir ou de fourrure –  qui pallie à l’absence de poche mais aussi d’une épingle qui permet de garder en place le premier rabat.

.

.

.

.

.

.

.

Je n’ai pas pu m’empêcher de faire le parallèle entre QUILTS et KILTS bien évidemment. Savez-vous que certaines quilteuses savent parfaitement marier les couleurs des tartans dans leurs ouvrages?  Voici donc quelques exemples  qui donnent envie de se lover dans un plaid bien chaud ou dans un canapé douillet.

.

.

Pour vos soirées d’hiver  (Source Pinterest)

.

 

ou pour un déjeuner sur l’herbe (Source Pinterest)

.

.

Canapé et contrebasse patchwork chez http://www.petersilk.co.uk

.

.

Une nappe chaleureuse en tartan, j’adore! (source Pinterest)

.

Que de belles idées d’ouvrages à réaliser qui mettent en valeur le tartan et lui donne un aspect gai! Peut-être qu’un jour, je me lancerai dans la confection d’une nappe comme celle ci-dessus.

.

En attendant, je vous laisse,

je vais enfiler ma belle robe 😉

N@tacha Ramora

Publicités

L’industrie de la laine en Ecosse, ses labels et ses logos

Avant de vous résumer de quelle façon l’Ecosse se bat pour que son industrie de la laine retrouve la place de choix qui lui revient, je voudrais d’abord faire un point avec vous sur les labels et logos de la laine. Je crois que nous sommes nombreux à nous perdre parmi toutes les appellations dès que nous devons acheter un joli pull d’hiver. Afin de savoir de quoi la vendeuse vous parle lorsqu’elle évoque la laine vierge ou l’angora, voici un petit récapitulatif bien utile pour devenir incollable sur la provenance de vos pulls et écharpes.

.

woolmarkLE LABEL WOOLMARK :

Ce label de qualité signifie que la laine provient de la tonte d’animaux sains et vivants. Il garantit un produit en pure laine vierge (100 % de la composition).

Il a été mis en place par l’IWS (International Wool Secretariat) qui était un rassemblement de syndicats d’éleveurs de moutons  d’Australie, Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud et Uruguay souhaitant s’implanter sur les marchés de l’industrie lainière de l’hémisphère Nord (Japon, Europe Occidentale et Amérique du Nord). Depuis 1998, c’est la Woolmark Compagny, société d’expertise et de recherche technologique à but non lucratif qui remplace l’IWS dans ses missions de certifications et recherches. Son siège est basé à Sydney.

Le logo de la Woolmark a été décliné pour mettre en avant certains mélanges de fibres contenant de la laine vierge dans la diversification du prêt-à-porter :

.

woolmark-blendLe label woolmark blend :

Mélange majoritaire de 50 à 99 % de laine vierge.

 

.

wool-blendLe label wool blend :

Mélange minoritaire de 30 à 49 % de laine vierge.

             

.

                     « Pure laine vierge »

Il s’agit donc d’un produit contenant uniquement de la laine, toutefois, l’appellation accepte un rajout de 0,3 % d’autres fibres, une quantité infime pour ainsi dire.

 .

                     « laine vierge »

Produit auquel a pu être rajouté 7% au maximum d’autres fibres.

.

                    « 100% laine » ou « pure laine »

Cela correspond donc à une laine de moindre qualité ou recyclée…….surprenant n’est-ce pas?

.

.

Vous avez ensuite le choix entre différents types de laines issues d’ovidés et parfois de camélidés:

.

mouton-ecosseLa laine de mouton

Elle est la plus répandue. Celle provenant d’Ecosse est réputée comme étant très résistante. Toutefois, aujourd’hui, pour obtenir plus de douceur, on la mélange souvent avec d’autres fibres naturelles ou synthétiques.

.

.

agneauLa laine vierge d’agneau

Elle est une véritable protection contre les températures extrêmes et a un toucher moelleux.

                        lambswool

Ce sont les premières tontes de l’agneau avant l’âge de 7 mois, c’est une fibre extrêmement douce mais plus courte que la laine vierge d’agneau et donc, un peu moins résistante.

                              Geelong

La toute première tonte de l’agneau, ce qui représente le nec en Lambswool.

.

.

merinosLa laine mérinos

Cette race de mouton est surtout présente en Australie et a une toison confortable et résistante. Elle est thermorégulatrice, anti-bactérienne et ne pique pas. Elle est idéale pour les robes, Twin-set ou les vêtements de randonnée.

.

 .

.

cachemireLe cachemire

On ne vante plus la douceur et le confort d’un pull en cachemire. Il est confectionné à partir des poils des chèvres des hauts plateaux de Mongolie et de Xinjiang en Chine. La fibre de cachemire étant très fine, il est nécessaire de tordre les fils par deux pour gagner en solidité. Plus le nombre de fils sera important (quelquefois jusqu’à 24 fils), plus le vêtement sera chaud et par conséquent, cher! Le cachemire s’étant démocratisé depuis quelques années, il en résulte des conséquences dommageables  telle que la désertification de la province de la Mongolie intérieure et l’accroissement des vents de poussière à l’est, notamment sur la région de Pékin. 

.

.

chevre-angoraLe mohair et le kid mohair

Ils sont tous deux obtenus à partir de la chèvre angora qui présente une toison longue et frisée dont la fibre est facile à teindre.  le kid mohair est issue des chèvres plus jeunes et possède donc une fibre plus douce.

.

.

.

lapin-angoraL’angora (produit controversé)

Cette laine est fournie le plus souvent par le lapin angora mais aussi quelquefois par le mouton angora ou le yack. Si ce produit noble donne des pulls chauds, il est malgré tout régulièrement montré du doigt pour sa récolte exercée cruellement. En effet, en France ou en Allemagne, on procède par épilation ou tonte. La Chine, quant à elle, préfère la plupart du temps l’arrachage de toison, entrainant pour l’animal des souffrances atroces. C’est ainsi qu’en 2013, l’association PETA Asia (association pour un traitement éthique des animaux) a lancé une campagne pour dénoncer cette cruauté. De nombreuses grandes enseignes boycottent désormais l’angora telles qu’Adidas, Calvin Klein, Zara, H&M, Levi Strauss, Puma…(liste non exhaustive). Sachez toutefois que la France n’est pas en reste quant à la cruauté. L’association One Voice a dénoncé en 2016 les conditions dans la filière française : sauvagerie du procédé dit « d’épilation », violations de la règlementation et conditions d’élevage. Elle appelle ainsi à l’interdiction pure et simple de l’élevage et du commerce de l’angora.

.

.

alpagaL’alpaga

L’alpaga provient du mammifère camélidé du même nom.  Sa fibre est rare est précieuse puisque cet animal ne rend que deux à trois kilos de polis par an. Légère et résistante, cette fibre est idéale pour les costumes et les tailleurs.

.

.

.

.

vigogneLa vigogne

Dans le monde Inca, La vigogne était considérée comme une animal sacré et elle était tondue pour la confection des livrées impériales. Aujourd’hui, ce produit est encore plus rare et cher que le cachemire. D’ailleurs, la production a été stoppée durant trente ans dans les années 70 pour enrayer l’extinction de l’espèce.  Aujourd’hui, la fibre est utilisée par les grandes maisons de couture pour des pièces de luxe telles que des manteaux. L’élevage et la tonte de la vigogne permet à des villageois de la Cordillère des Andes d’obtenir un revenu substantiel.

.

.

DE NOUS JOURS, le Royaume-Uni détient le troupeau le plus important en Europe. En Ecosse, l’élevage de moutons pour sa laine existe depuis le Moyen-Age et compte aujourd’hui  environ 15 000 fermiers pour plus de 6 millions d’ovins. Pourtant, le secteur est en souffrance depuis une trentaine d’années, raison pour laquelle le pays se bat pour le renouveau de cette industrie.

En 2010, le Prince Charles a fondé « La campagne pour la laine » qui est financée par sept grands organismes mondiaux de cette industrie, dont la Woolmark Compagny, afin de sensibiliser les consommateurs à la durabilité de la laine et à son caractère écologique. Cette Campaign for Wool est organisée chaque année dans un pays différent – Asie, Australie, Italie, Grande-Bretagne- et est passée par Paris en 2014 :  bergerie éphémère, exposition mode, ateliers enfants.  Tout est fait pour mettre en avant l’industrie lainière.

.

.

prince-charles

Source : oeuvresduprince.ca

.

berges-de-seine-1-613x410

Campaign for Wool, Berges de la Seine, Paris 2014. Source : Marie-France

.

LA BELLE VILLE D’EDIMBOURG, quant à elle, met aussi en avant l’industrie lainière en organisant chaque année le « Edinburgh Yarn Festival » dont la prochaîne édition se tiendra les 10 et 11 mars prochain (oui je sais, il est un peu tard pour prendre les billets…. 😉 ) . Au programme : plus d’une centaine de stands de commerçants triés sur le volet, des stages, des rencontres, une radio qui suit  le programme durant toutes les festivités mais aussi, un concert avec des rockers en tenue traditionnelle écossaise, à savoir : en Quilt s’il vous plait!

Voici de quoi vous faire saliver un peu :

http://www.edinyarnfest.com/home-2017/

 

Pour en revenir aux logos, je souhaite en partager un avec vous…

 

nouveau-logo-convertimage

.

Voici le tout nouveau logo pour mon blog! Il a été réalisé par ma fille Fanette. Elle n’a rien omis : le chemin en patchwork (son idée), mon indécrottable sac en bandoulière, mes petites lunettes de vue qui tiennent ma tignasse, mon foulard lie de vin que je porte si souvent…. Oui, cela me ressemble bien! Merci ma grande!

Vous aimez?

.

à bientôt,

Natacha.

« La dernière leçon »….surtout ne la ratez pas!

Plus bas sur la page, une petite vidéo bien utile sur la technique du bâti à la cuillère! Mais qu’est-ce donc que cela?

~~~~~~~~~~~~~~~~

Marthe-en-bleu-ConvertImage

 

Formidable et époustouflante Marthe Villalonga! Cette mamie octogénaire fêtera ses 84 printemps au mois de mars! Voilà une femme que j’admire pour l’énergie et la générosité qu’elle dégage. J’aimerai vieillir aussi bien qu’elle, savoir conserver le pep’s et la tendresse qui sont les siens!

Si elle est devenue populaire grâce au feuilleton  » Maguy », sa vie d’actrice a pourtant débuté à la fin des années cinquante et nous avons pu la voir dans des films remarquables tels que :  » Le coup de sirocco »,  « L’union sacrée » ou encore « Ma saison préférée ».

Elle est souvent associée, comme elle le dit elle- même, à des rôles de « mère juive ». Pourtant c’est dans un tout autre registre qu’elle est touchante au cinéma actuellement. Si vous n’avez pas encore vu « La dernière leçon », courrez de ce pas vers les salles obscures afin de voir ce film tellement émouvant et qui ouvre le débat sur la fin de vie et le droit de mourir dignement. Ici, pas de Marthe volcanique ou fantaisiste. Mais l’histoire d’une vieille dame qui prolonge les combats féministes ou humanistes qu’elle a mené toute sa vie, en demandant à ses proches le droit de mourir dans la dignité, en choisissant le jour de sa mort et la façon dont elle veut passer ces dernières semaines. Voici un film tout en finesse et en émotion servi par des acteurs tellement justes dans leur rôle. Si Diane (Sandrine Bonnaire) conçoit, sans pour autant l’accepter, le choix de sa mère, Pierre (Antoine Dulery) son fils,rejette en bloc cette idée. Max (Grégoire Montana-Haroche) le petit-fils, jeune surfeur échevelé qui rêve d’Australie, apporte lui aussi sa touche de tendresse. Cet excellent scénario  nous permet, au final, de comprendre l’attitude de chacun des protagonistes de cette histoire, qui est librement inspirée du livre de Noëlle Chatelet sur sa mère, Mireille Jospin (également mère de Lionel Josin).   Enfin, Madeleine, interprétée par une Marthe Villalonga tellement attachante dans ce film plein de douceur. Certaines scènes sont bouleversantes et je veux bien reconnaître que j’ai souvent versé ma petite larme.

.

Madeleine et Diane

.

Pour terminer, je veux en profiter pour mettre en avant des professions peu reconnues et qui demande pourtant beaucoup d’implication, de bonté et d’humilité parfois : l’auxiliaire de vie. Ces personnes là aident les familles dans le maintien à domicile de leurs proches et sont quelquefois seules dans cette tâche lorsqu’une personne agêe n’a pas de famille auprès d’elle. L’aide à domicile, sans en avoir les diplômes, assure elle aussi cette fonction lorsque c’est nécessaire. Dans le film, c’est Victoria (Sabine Pakora), une belle noire aux formes généreuses, qui campe ce rôle essentiel d’aide à domicile sur laquelle Madeleine se repose tant.

.

Madeleine et Victoria

Un joli film de pascale Pouzadoux que je vous invite à voir,  si ce n’est déjà fait…..

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Je ne pouvais refermer ce post sans mettre en avant cette petite vidéo « maison » sur le bâti à la cuillère selon Françoise Jacquot, prof de patchwork main et machine au Point de Croix-Rousse, Lyon. Pardon pour le langage un peu enlevé d’une élève appliquée affolée du travail à fournir : moi-même… 😦

Et merci à ma chère Françoise pour sa collaboration!

 

Je-suis-en-terrasse-ConvertImageà mardi prochain pour un nouvel article,

N@tacha Ramora

La fabrication artisanale d’un batik

 

Batik Eléphant, source : exoticindiaart.com

Batik Eléphant, source : exoticindiaart.com

 

Le batik est une technique d’impression des étoffes qui existe depuis des millénaires. On trouve cette technique dans plusieurs communautés d’Afrique de l’Ouest, du Moyen-Orient et d’Asie. Le mot « Batik » a pour racine le mot Javanais Titik, qui signifie « point » et il correspondrait à « ce qui se dessine, ce qui se peint ».  Le Batik Javanais est très élaboré et c’est tout naturellement que le Batik Indonésien a été inscrit en 2009 au Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité *. Certains chercheurs affirment que cette technique aurait ses origines en Inde. Pline l’ancien (1er siècle avant J.C) décrit ainsi, dans son « Histoire Naturelle » , une méthode d’impression Egyptienne des tissus semblable au batik.
Les secrets de fabrication du Batik Indonésien se transmet de générations en générations. Hélas, il y a de moins en moins d’ateliers familiaux, ils sont mis en péril par l’industrie de l’impression. En Afrique, il semble que cet art soit encore bien vivant.

Afin de comprendre les étapes complexes de la fabrication d’un Batik Africain, je  me suis documentée auprès de plusieurs sites que je vous invite vivement à consulter :

http://www.african-concept.com/art-batik.html
http://www.duppata.com
http://www.ghanacraft.com/batik-africain.htm

 

La technique de fabrication d’un batik dite « de reserve »

Le Batikié choisi généralement un tissu blanc et de coton ou parfois de jute, chanvre, soie, laine ou lin pourvu qu’il absorbe  correctement les pigments et la cire. L’artiste dessine le motif désiré et applique ensuite de la cire chaude sur le dessin à l’aide d’un petit pinceau  afin de le préserver lors de la première teinture de la toile. 

.

1ere cire chaude appliquée sur dessin

l’artisan applique de la cire chaude sur les contours du dessin (source : african-concept)

.

tampon de cire batik

Ici, la jeune femme tamponne un motif avec de la cire liquide (source : Ghanacraft)

Les parties qui doivent être conservées en blanc sont recouvertes de deux couches de cire sur les deux faces pour ne pas être imprégnées par le bain de teinture.

Les teintes vertes et violettes peuvent être appliquées directement au pinceau, sans phase de trempage, pour des herbes ou des feuillages par exemple. La toile sera ensuite séchée au soleil.Puis ces parties teintes à la main sont recouvertes de cire pour les préserver durant le trempage.

Une première teinture est enfin réalisée dans une bassine d’eau chaude. Le batikié peut utiliser des poudres telles que la soude caustique et  l’hydrosulfate de soude. Ce mélange empêchera le batik de déteindre et préservera les couleurs au fil des lavages. Le degré de coloration s’obtient ensuite par l’eau froide ajoutée progressivement. Une fois toutes ces opérations achevées, il procède au trempage.

.

trempage du batik

Trempage du batik (source : African-concept)

.

Puis les toiles sont étendues au soleil qui éclaircit peu à peu les tissus qui étaient très sombres. Les motifs imperméabilisées resteront donc blancs.

.

                     batik sombre      batik devient clair

Les tissus s’éclaircissent au soleil (source : African-concept)

.

Les premières couleurs choisies sont toujours les plus claires pour terminer par les plus foncées. Dans un batik, on joue davantage sur les degrés d’intensité plutôt que sur un large éventail de couleurs différentes. Avant une seconde teinture, afin de créer des effets, on peut casser la cire à certains endroits ou encore, faire bouillir le tissu pour faire fondre la cire. Le batikié recommence ensuite chaque opérations autant de fois que nécessaire. Chaque couleur nécessitant un bain de trempage différent, la fabrication d’un batik peut prendre une semaine ou plusieurs mois.

.

Séchage final des batiks

.

Pour terminer, le tissu sera rincé une ultime fois et préparé pour la mise en vente.

.

vente batiks

Source : ratna-dewi.e-monsite.com

.

Il faut savoir qu’en Inde, le batik traditionnel comportant des motifs géométriques ou floraux symbolisent un statut social. Au Ghana, l’un des ateliers de batiks, représente sur ses étoffes des symboles de la culture Ashanti. Ces symboles Adinkra sont liés à un proverbe ou un dicton.

.

                   Symbole Ashinka1      Symbole Ashinka2

                                   Symbole Gye Nyame                                  Symbole Nsoroma

* « Gye Nyame signifie ‘sauf Dieu’. Il symbolise la toute-puissance de Dieu, créateur du monde et de l’humanité. Gye Nyame est le symbole adinkra le plus populaire au Ghana. »

* « Nsoroma signifie ‘enfant du ciel’. Il représente une étoile symbole de tutorat, de confiance et de courage. C’est aussi un symbole de foi. »

.

En Indonésie, le symbolisme est très fort et à chaque étape de la vie correspond un batik. Ainsi, l’echarpe de portage du nourrisson est ornée de motifs qui lui porteront chance. Il existe des batiks spéciaux pour les mariages, pour la femme enceinte, mais aussi pour les divers milieux professionnels ou universitaires. Les défunts, quant à eux, sont drapés dans des linceuls en batik.

Si d’aventures je devais me rendre dans l’un de ses pays et que je décidais d’acheter un véritable batik fait dans la tradition, je le choisirai avec soin, pensant à toute l’implication et la minutie de l’artisan qui l’a créé. Il me semble important, dans un monde ou tout va si vite, que des artisans de tout pays sachent conserver intact et transmettre leur art et leur savoir-faire, symboles de leur culture et de leurs traditions.

Pour terminer, je voudrais saluer l’initaitive de l’association DUPPATA (voir lien plus haut) qui, dans le cadre du commerce équitable, vend des batiks traditionnels produits par un atelier de Pondichéry. Ce dernier permet à des jeunes filles sans famille et non scolarisées de vivre de leur travail.

                                           Bonne semaine à toutes et tous  et à bientôt pour un nouvel article !

Logo Chroniquepatchwork

                                                                                                                N@tacha

.

* D’après la Convention pour la Sauvegarde du Patrimoine Culturel Immatériel, on entend par Patrimoine Culturel Immatériel « les pratiques, représentations, expressions, connaissances et savoir-faire …….. que les communautés, les groupes et, le cas échéant, les individus reconnaissent comme faisant partie de leur patrimoine culturel ….. ».