Délégation du 68, les « trois drôles de dames »!

charlies-angel-ConvertImage         

« Il était une fois  « trois drôles de dames » qui avaient décidées de reprendre la délégation du 68 de FP pour la faire revivre et la pousser en avant! France Patchwork ne le regrettera pas car ce sont vraiment de « drôles de dames »! « 

 

Qu’est-ce que j’ai pu aimer cette série quand j’étais jeune! Lorsque Corinne Arribat m’a fait passer la photo de sa délégation, je ne sais pourquoi, j’ai pensé instantanément à cette série. Cela l’a fait rire car c’est un peu ainsi qu’elles se sont qualifiées avant de se relever les manches.  En effet, il y a environ un an maintenant, Corinne Arribat, Dorlène Perrin et Delphine Bihr ont décidé de reprendre la délégation du 68 – Haut-Rhin- close depuis 2008 semblerait-il. J’ai eu la chance de discuter longuement avec Corinne et Dorlène pour préparer cet article et je sais que Delphine, qui n’a pu se joindre à nous ce jour là partage leur point de vue et leur implication.

.

Trio de patcheuses

De gauche à droite : Delphine Bihr, Dorlène Perrin et Corinne Arribat

.

Les choses se sont faites tout naturellement pour elles trois, ce fut un aboutissement de leur amitié et de leur envie d’un projet commun qui réunirait leurs univers bien-aimé, le patchwork, et leur désir de rencontrer des passionnées commes elles. Elles ont fait connaissance dans un des clubs de patchwork de leur département. Pour Dorlène, ce fut un acte manqué puisque c’est sa fille qu’elle voulait inscrire au club mais ce fut son propre nom qu’elle inscrivit sur la fiche, à croire que le patchwork a tendu sa toile pour l’attirer dans ses filets. Les cours du club ayant lieu le jeudi, Corinne, partant sur Stuttgart en semaine pour raisons professionnelles fut contrainte d’arrêter. Elle voulait malgré tout faire perdurer ce lien avec ces nouvelles amies de patch et elles décidèrent donc d’avoir un  projet commun : le premier quilt mystère de Véronique Requena de « Born to quilt ». Elles se rencontraient un samedi par mois pour voir leur avancée.  Bleu pour Corinne, rouge pour Dorlène et rose et marron pour Delphine, ces quilts ont été l’emblème de leur 1er bulletin afin de montrer leur cohésion.

.

Corinne, Delphine et Dorlène

De gauche à droite : quilts de Delphine, Dorlène et Corinne

.

Si Dorlène était juste adhérente de France Patchwork , Corinne, quant à elle,  rattachée à la délégation du 67, se rendit à une JA avec son amie Delphine. Lorsqu’elle vit qu’un poste était à pourvoir dans le 68, elle lança l’idée à ses deux amies de remonter cette délégation. L’attribution des postes coulait des sources selon les compétences de chacune d’entre elles. Delphine serait la déléguée, Corinne la trésorière et Dorlène la secrétaire. Si elles ne s’estiment pas patcheuses expertes, elles savent en revanche faire vivre une délégation et se mettre aux services des gens. Elles travaillent aujourd’hui à des rencontres conviviales, à des moments de partage chaleureux. Nos trois « drôles de dames » se sont donc mises au travail pour préparer un premier bulletin en s’inspirant d’autres. Elles ont joué la carte de l’humour en choisissant de ne pas mettre leurs photos mais celles de leurs chats. Bien que la délégation soit fermée depuis un moment, il y avait encore un gros noyau d’adhérentes et chacune est venue accompagnée d’une amie lors de la première Journée de l’Amitié. Corinne et Dorlène m’ont avoué en riant  avoir glissé un bulletin d’adhésion dans le kit du jour, destinées aux nouvelles venues, ainsi le message était clair : Adhérez!!!

Aujourd’hui, leur délégation ayant moins d’un an, elles sont  en phase de démarrage et de prises de contact. Elles gèrent leur budget au plus près car elles espèrent pouvoir monter de beaux projets au fil du temps tels que des artistes venant dispenser un cours pour apprendre de nouvelles techniques ou encore, de beaux voyages. Un premier atelier vient d’ailleurs d’être programmé pour fin octobre avec la participation de Michèle Fluck comme professeur.  Petit à petit, les choses se mettent en place. Leur principale difficulté aujourd’hui est de trouver un lieu central d’accueil pour ce département qui est très étendu en longueur. Mais elles font en sorte d’y parvenir et leur dernière JA fut d’ailleurs une belle réussite dans un endroit charmant et bucolique près de l’étang du Rauenthal, une vraie journée de vacances et d’amitié!

.

Coeur kelsh0002

Les ouvrages du jour

.

Toutes les trois croient fortement au renouveau de cette délégation et elles savent s’épauler les unes les autres pour donner le meilleur d’elles-même. Si pour Corinne, France Patchwork est une organisation formidable qui permet de regrouper et de faire se rencontrer des patcheuses partout en France, pour Dorlène, c’est aussi un excellent moyen de rencontre mais également d’échange de techniques de patch et de savoir-faire. Les unes comme les autres sont prêtes à s’investir pleinement pour leurs adhérentes!

Alors, Mesdames du Haut-Rhin qui hésitez encore à vous inscrire, qu’attendez-vous donc? Sachant que vous serez chouchoutées : « Adhérez! »

Merci d’avance à toutes les adhérentes du 68 qui mettront un petit commentaire sur cet article, cela me fera extrêmement plaisir. Si vous avez envie de nous faire partager ici votre bonheur d’avoir rallié cette délégation, Corinne, Dorlène et Delphine en seront, je pense, extrêmement touchées.

Logo Chroniquepatchworkà mardi prochain pour un nouvel article,

 

N@tacha Ramora

Publicités