Remplacer le manque d’élastique et un peu d’humour

Lors de mon dernier article ainsi qu’en communiquant  avec mes copines de patch, je me suis rendue compte qu’encore nombre d’entre vous ne connaissait pas l’astuce qui circule sur internet pour remplacer le manque flagrant d’élastiques qui se fait se sentir sur la confection de masques. Je la remets donc une nouvelle fois ici pour celles d’entre vous qui l’auraient loupé la dernière fois.

Voici une formidable astuce vue sur le net que je partage avec vous si vous ne l’avez pas encore. Récupérez une vieille paire de collants, découpez chaque jambe en de nombreux tronçons et étirez-les pour en faire des élastiques! Le tour est joué!

.

 

.

.

.

Lors du déconfinement, il serait bien que chacun puisse avoir son masque pour tenter d’enrayer cette horrible pandémie. Beaucoup de couturières et de quilteuses s’activent, souvent bénévolement,  pour fournir des masques en tissu pour dépanner leurs proches,  les communes, les C.H.U. C’est là aussi un très bel élan de solidarité et je crois que nous pouvons également applaudir toutes ces initiatives qui voient le jour.

Mais il y a ceux qui n’ont pas la chance d’avoir autour d’eux une personne suffisamment habile de ses mains pour en confectionner et, pris dans cette vilaine panique que déclenche le Covid-19, certains rivalisent d’ingéniosité, ou d’humour, pour en trouver des très originaux, pas toujours efficaces malheureusement. Tentons de sourire de la situation et redoublons d’efforts pour faire bénéficier nos proches de nos talents 😉

 

 

Photo La dépèche.fr

.

.

 

Photo : Twiter  

« Initialement conçu pour l’observation des fonds marins, le masque Easybreath de Decathlon a fait irruption, depuis quelques semaines, dans la panoplie de certaines équipes de soignants pour contourner la pénurie de masque de protection ». Source : Sud-Ouest.fr

 

.

Source Twitter

.

.

Source : Twitter

.

.

Source : Twitter

.

.

Source : Twitter Espagne

.

.

« Face à l’épidémie de coronavirus et ses dérives, l’artiste germano-namibien basé à Londres, Max Siedentopf, a créé une série de masques à la fois insolite et provocatrice. Légume, sac de course, sous-vêtement… Tous ces objets du quotidien remplacent les habituels masques de protection médicaux. » , source : Le petit journal.com

.

.

Je vous donne rendez-vous mardi prochain pour un petit moment d’évasion.

Prenez soin de vous,

N@tacha Ramora.

7 réflexions sur “Remplacer le manque d’élastique et un peu d’humour

  1. Estelle Lacker dit :

    Merci chère natacha pour ce petit rappel. J’utilise mes nombreux restes de biais, à nouer derrière la tête, ça va aussi !

    Ai confectionné plus de 2 douzaines de masques – et ce n’est sûrement pas terminé.

    Chaque fois que je pense en avoir en réserve, hop, ils sont postés !

    Nous résistons, grâce aux messages des amies…

    Prends soin de toi,

    Bsbsbs eee

    • chroniquepatchwork dit :

      Coucou Estelle, c’est aussi une bonne idée d’utiliser tes restes de biais! Les couturières et patcheuses ne sont pas en manque d’ingéniosité pour pallier aux pénuries!
      Je te félicite pour la confection de masques, c’est formidable que nous soyons nombreuses à aider nos proches de cette façon là
      Je t’embrasse fort, prends soin de toi.
      Natacha

    • chroniquepatchwork dit :

      Oui je comprends que ce ne soit pas l’occupation la plus plaisante qui soit parmi nos ouvrages, surtout que la cause de ce besoin de masques est tellement anxiogène. Prends soin de toi Corinne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.