« Green book : Sur les routes du sud « 

Ces jours ci, Canal + a eu la bonne idée de diffuser tous ses programmes en clair  par solidarité avec  les personnes confinées chez elle, avant que d’autres chaînes ne s’en plaignent au CSA. Ainsi, la diffusion en clair cessera le 31 mars.  Mais cela m’a permis de revoir un film culte, de ceux que j’affectionne particulièrement. Ce magnifique Road movie sera rediffusé lundi 30 mars à  13h35 sur Canal plus, si vous ne pouvez le regarder, pensez à l’enregistrer!

« Green Book » a été récompensé par de nombreux prix : 3 oscars dont celui du meilleur film, celui du meilleur scénario et enfin meilleur acteur dans un second rôle pour  Mahershala Ali, mais aussi 3 Golden Globes. A mon humble avis, toutes ces prix sont amplement mérités et j’espère, au travers ces quelques lignes, vous donnez l’envie d’aller vérifier par vous-mêmes le bien fondé de ces multiples récompenses! Ce film est inspiré d’une histoire vraie.

 

synopsis

New-York, Bronx, 1962

Lorsque le Copacabana – célèbre boîte de nuit où les maffieux et les célébrités ont leurs habitudes –  ferme ses portes pour quelques mois, Tony Vallelonga, dit « Tony la tchache » (Viggo Mortensen), doit  retrouver un emploi temporaire.

Il est engagé pour protéger et conduire le Dr Don Shirley (Mahershala Ali), pianiste de jazz noir de renommée mondiale et véritable virtuose, dans le sud profond des Etats-Unis à une époque où la ségrégation fait rage. Pour les aiguiller dans ce périple dangereux, ils s’appuient sur le  « Negro Motorist Green Book », guide de voyage de triste notoriété, qui recensait les établissements réservés spécifiquement à la clientèle noire.

.

L’édition de 1962, année du périple mis en scène ici

 

Au fil de ce voyage initiatique dans un pays raciste où les croyances sont profondément ancrées, une belle amitié va naître entre ces deux hommes que tout oppose. Tony Vallelonga est un italo-américain bon vivant et ventripotent qui vit en vase clos dans sa communauté et  est pétri de préjugés racistes. Sa femme et sa famille, au sens large du terme, sont ses piliers et en tant que bon époux, il se doit de faire vivre sa famille, quitte à accepter des défis stupides tels qu’un concours « du plus gros mangeur de hots dogs » ou la mission plus délicate de conduire un « nègre » en terres sudistes.

Le Docteur Don Shirley, quant à lui, est un homme très instruit qui a été élevé par l’élite blanche. Il possède un grand sens de la bienséance et de l’hygiène et ses valeurs morales en font un être rigide. Il vit une crise identitaire et dit de lui même qu’il n’est pas assez blanc – pour les blancs – et pas assez noir pour les afro-américains. En dire plus serait trop vous dévoiler l’intrigue du film.  Quoiqu’il en soit, tout cela fait de lui un homme très seul. mais aussi un homme très sensible et touchant.  Désireux de  faire cette tournée avec ses deux musiciens et ayant recherché un homme susceptible de mener la tâche délicate de l’accompagner sur les routes du sud, Don Shirley propose le poste  à Tony la tchatche  non sans avoir, au préalable, demander la permission à la femme de ce dernier. 

Ce duo improbable nous laisse penser que jamais ils ne pourront s’entendre. Et pourtant, au fil des aventures, des motels, des Etats traversés, du racisme et des nombreux obstacles rencontrés, ces deux êtres vont finir par s’attendrir l’un l’autre, par se soutenir mais aussi et enfin, à se comprendre.

Beaucoup de belles scènes vont vous tirer des larmes, n’en doutez pas et d’autres vous feront rire ou vous feront bondir de tant de racisme gratuit et  profondément ancré. 

.

.

La bande annonce ci-dessus vous donnera un bel aperçu de ce joli road movie

 

La performance des acteurs est excellente, même si l’on déplore les 20 kgs pris par le superbe Viggo Mortensen pour les besoins du film 🙂  Tous deux sont d’une justesse irréprochable et aussi attachants l’un que l’autre.

La profonde amitié qui va naître entre les deux hommes transcendera toutes formes de préjugés de classe ou communautaires et dans la réalité, ils resteront amis jusqu’à la fin de leur vie avant de s’éteindre à trois mois d’intervalles, en 2013.

.

Tony Vallelonga et Don Shirley

.

 Le réalisateur Peter Farelly amorce ici un virage surprenant dans sa carrière qui est différent des comédies jusqu’alors réalisées avec son frère Bobby (Dumb and Dumber, Mary à tout prix…).  Le scénario a été co-écrit avec Nick Vallelonga, le fils aîné de Tony la tchatche. Pour lui, l’acteur s’est parfaitement fondu dans le personnage.  « C’était par moment presque irréel tant il me rappelait mon père. Ses tics et la manière dont il allumait et fumait sa cigarette étaient exactement les mêmes, il s’est parfaitement approprié sa gestuelle, au point que quand je le regardais, c’était mon père que je voyais. C’était à la fois très étrange et très émouvant » .

.

.

Ce film permet aussi de rendre hommage au virtuose Docteur Don Shirley, pianiste de génie, malheureusement tombé dans l’oubli.

Ne ratez pas cette perle du cinéma que vous pouvez visionner en famille et je suis certaine que dans ce cas, il ouvrira au dialogue.

 

Rediffusion lundi 30 mars à  13h35 sur Canal plus

 

Je vous donne rendez-vous mardi prochain pour comprendre la nécessité de posséder le « Greenbook » pour les afros-américains de l’époque.

N@tacha Ramora

6 réflexions sur “« Green book : Sur les routes du sud « 

    • chroniquepatchwork dit :

      Coucou Estelle,
      si ce film peut permettre à certaines et certains d’entre vous de passer un bon moment et de penser à autre chose, j’en serai heureuse!

      Prenez bien soin de vous deux également Estelle

      Natacha

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.