Dans les coulisses de la B.I.A.T 2018

Comme promis, nous nous retrouvons le jour du printemps ! Nous n’avons pas vraiment le sentiment d’y être mais pourvu qu’il ne tarde pas trop !

 

.

.

 

Dans quelques petites semaines débutera la Biennale Internationale d’Art Textile à Villefranche sur Saône, à trois ou quatre kilomètres de chez moi tout au plus. Vous vous doutez bien que toutes les quilteuses habitant la région Rhône Alpes sont, comme moi, très impatientes de découvrir ce nouveau cru 2018.

Le premier salon a vu le jour en 2010 sous le nom de Quiltexpo-en-Beaujolais et se déroulait à l’époque  à Anse, dans les superbes caves voutées de l’ancien chaix du Domaine de Douze Communes, avec un espace commercial sous chapiteau :

.

Caves de l’ancien chai

 

Mais, fort de son succès, le salon a dû trouver un lieu d’accueil plus grand qui puisse à la fois recevoir les visiteurs de plus en plus nombreux, les artistes invités et leur permettre d’exposer leurs oeuvres, ainsi que tous les stands commerciaux d’art textile. C’est donc le Parc Expo de Villefranche-sur-Saône qui a été choisi.  Depuis 2016, le salon est devenu désormais une Biennale et vient d’être rebaptisé B.I.A.T. , preuve s’il en est, que son succès et sa renommée ne cessent de croître. 

.

Un évènement à ne pas rater pour les quilteuses de Rhône-Alpes

 

.Cette année encore, plein de belles surprises et découvertes attendent les passionnées de l’Art Textile sous toute ses formes : Patchworks traditionnels ou modernes bien sûr mais aussi Pojagis, Molas, Kimonos ……

De nombreuses artistes seront présentes et parmi elles des grands noms tels que :  France Bréchignac, Dijanne Ceeval, Maryse Allard, Olivia Uffer mais aussi Gillian Travis, Els Momers dont j’avais particulièrement aimé le travail lors d’un précédent Quiltexpo, Jane Rollason, Galla…..

.

France Bréchignac

.

Dijanne Cevaal

.

Maryse Allard

.

Olivia Uffer

.

Mais n’oublions pas les hommes qui cette année sont plus nombreux que d’habitude : Dimitri Vontzos (Brodeur), Michel Galan (quilteur), Illya Laschko (Designer, broderie de paille) et dont nous pourrons admirer le travail et les différences de sensibilités.

.

Dimitri Vontzos

.

Michel Galan

.

Illya Laschko

.

L’équipe de la B.I.A.T. a également mis l’accent sur de belles expos à vous proposer et des groupes à vous présenter :

 

Le projet du Bush Australien de Dijanne Ceeval

Crossing Oceans « Journeys » par Jane Rollason

SAQA (Studio Art Quilt Associate)

Exposition internationale « Freedom » proposée par Gillian Travis

et beaucoup d’autres à retrouver directement sur le site :
http://www.biat-quiltexpo.com/expositions/

 

Mais aussi et surtout lors de la Biennale !
Toute l’équipe vous attend avec impatience pour partager avec vous de délicieux moments autour de l’art du fil ….

.

.

On se retrouve sur place?
Natacha Ramora
Publicités

12 réflexions sur “Dans les coulisses de la B.I.A.T 2018

  1. Babeth-Lili dit :

    Bonne expo ! Mais nous aurons la chance de voir sans doute de belles photos bientôt.
    Un peu loin pour m’y rendre mais je serai probablement à Nantes où il y a également un beau salon avec le Sud à l’honneur cette année !

    • chroniquepatchwork dit :

      En fin de compte, nous avons la chance d’avoir au moins chacune un salon pas trop loin de chez nous. J’espère un jour pouvoir voir celui de Nantes dont on me dit grand bien. Pour ce qui est de celui du Beaujolais promis, je ferai un beau reportage!

  2. Marmotte rousse dit :

    J’avais un peu espéré pouvoir y aller en combinant avec une visite aux enfants à Grenoble mais ce ne sera pas encore le cas cette année… Dommage, nous aurions pu nous y rencontrer!
    Profites-en bien!

    • chroniquepatchwork dit :

      Alors peut-être lors de la prochaine édition qui sait….ou alors à Saintes-Marie. En tout cas, je promets de faire un joli compte rendu plein de photos pour toutes celles qui ne pourront s’y rendre 😉

  3. quaquie dit :

    ah, si seulement ce n’était pas si loin ! je comprends que la manifestation qui a bien grandi a maintenant besoin de l’espace d’un parc des expos mais que les caves du chai ont de charme et quel dommage d’avoir du les quitter…
    Profites bien de cette biennale Natacha et ramène nous de belles photos
    bisous

    • chroniquepatchwork dit :

      Moi je regrette de ne pas avoir vu les premières expos dans les caves du Chai! Je débutais à peine dans le patch et je ne connaissais pas encore toutes les belles opportunités qu’offre l’art textile! Tant pis, je suis quand même heureuse d’être si près de la Biennale et de vous en faire profiter bientôt. Je t’embrasse Quaquie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.