Mes encours du moment

Quelques-unes d’entre vous, ce vendredi soir 7 avril auront peut-être lu en exclusivité un morceau de brouillon de mon article sur Monique Bonnet. J’ai dû appuyer sur mon bouton « publier » et je ne m’en suis rendu compte que quelques heures plus tard. Toutes mes abonnées, quant à elle, auront reçu une notification de nouvel article. Veuillez m’excuser pour le désagrément. Que voulez-vous! Une tête en l’air restera toujours une tête en l’air !

.

.

Actuellement, mes soirées sont bien occupées car je me suis fixé un objectif à atteindre. Depuis que j’ai débuté ce blog, je vous ai montré quelques rares fois mes avancées pour un couvre-lit sur lequel je travaille depuis très très très longtemps……Je ne vous préciserai d’ailleurs pas le nombre d’années tant j’ai honte de moi! 😦

.

.

Malgré tout, j’en suis enfin au matelassage de cette courtepointe qui sera bien colorée. Il me reste quelques dizaines de blocs à quilter et j’avoue que j’avais un peu de mal à  voir le bout. Pourtant, j’aime profondément ces moments de calme, seule face à mon aiguille, où je laisse mes mains travailler pendant que mon esprit papillonne ailleurs ou écoute distraitement la télé. Ma technique laisse fortement à désirer et il faudra que je l’améliore au fil des ans.

Je remercie ma chère amie Corinne de m’avoir décomplexée à propos de ma technique justement parce que finalement, l’essentiel, c’est d’éprouver du plaisir dans ce que l’on fait. Je crois que je ne serai jamais une grande quilteuse qui confectionne des ouvrages magnifiques admirés de toutes. Moi je préfère en fin de compte admirer les autres, celles qui savent faire des merveilles avec leurs mains et les interviewer pour vous retranscrire ainsi leurs parcours et leur passion.

Mon couvre-lit, donc, avance tout doucement mais je voudrais enfin le finir pour passer à d’autres projets qui me tiennent à coeur et je me suis donné comme objectif de le terminer d’ici la fin de l’été , mes vacances estivales me permettront certainement de donner le dernier coup de collier. Une copine blogueuse m’a donné un conseil judicieux pour avancer au plus vite, celui de m’astreindre à un objectif par semaine: me concernant, donc, c’est de quilter un certain nombre de blocs. Suis-je bête ! Oui, j’avoue que je n’y avais pas pensé! Que voulez-vous, je n’ai pas toujours l’esprit cartésien! Je remercie vivement NancyRose pour ce précieux conseil que je suis à la lettre. Vous pouvez lui faire un petit coucou par ici :

http://nancyrose.canalblog.com/

.

.

En avant pour la pose de bordure et le quilting

.

Et le voici donc ce fameux « futur » couvre-lit, ce n’est qu’un  aperçu, il était impossible de le déplier davantage car les lattes de bois étaient pleines de terre séchée et je n’ai pas voulu prendre le risque de salir mon ouvrage. Je n’ai pas encore décidé de quelle couleur sera ma bordure, peut-être choisir un ton qui cassera un peu cette déferlante de couleurs. La majorité des blocs, à part les premiers réalisés, ont été faits à la machine. Je n’ai pas vraiment choisi le modèle, les blocs m’ont été proposés par Brigitte, de l’atelier du papillon bleu, pour apprendre la technique du piécé. Il devait être un simple sampler mais je l’ai multiplié par quatre pour en faire une courtepointe.  A l’époque, je débutais dans le patchwork, il s’agit donc de mon premier gros ouvrage. Il est plein d’imperfections et en fin de compte, un peu enfantin. Mais peu importe, j’ai pour lui une tendresse particulière et je sais qu’il m’accompagnera toute ma vie durant.

.

Un autre de mes encours sur lequel je travaille plus régulièrement car je peux l’emporter facilement, est mon chemin de table hexagones. Le modèle de départ comporte 9 rangs d’hexagones mais je n’ai choisi d’en faire que sept car ma table n’est pas très large et je veux que cela reste léger.  J’ai trouvé mon bonheur dans ce livre-ci :

.

« Le patchwork au fil des jours » de Trine Bakke

.

.

Le modèle de Trine Bakke, créatrice Scandinave

 

.

Ma propre version

.

Une fois de plus, le résultat sera chamarré. Pour ma part j’ai choisi un tissu de bordure en lin fuschia acheté chez La Victoire, à Aix-en-Provence, lorsque j’avais interviewé l’une de ses gérantes, Marie-Hélène Collet.

Revoir son interview ici :

https://chroniquepatchwork.com/2016/12/06/la-victoire-une-boutique-au-coeur-daix-en-provence/

.

.

Vous voulez voir mon prochain projet?

Le voici !!!

.

Un autre ouvrage de Trine Bakke.

.

Vous comprenez à présent pourquoi il me tarde de terminer mon couvre-lit. Il s’agit encore ici d’un modèle d’appliqués de Trine dont j’aime l’univers tendre. Ce sera mon quilt de voyage confectionné avec les tissus que je rapporte de mes « échappées belles ».

.

.

Vivement !!!

.

Je vous donne rendez-vous le mardi 18 avril pour une rencontre passionnante avec Monique Bonnet. Soyez au rendez-vous !

N@tacha Ramora

.

Merci de vos gentils commentaires et de votre fidélité !

Publicités

14 réflexions sur “Mes encours du moment

  1. dragee dit :

    Bravo pour ton enthousiasme et ce rendez-vous régulier que tu t’imposes et qui va te devenir naturel, si tu l’as choisi compatible avec ton rythme de vie.
    Le patchwork, chacune y trouve ce qu’elle en attend ; pour ma part c’est une façon sympathique d’optimiser le temps que je passe devant la télévision. Si le programme ne m’a pas enchantée – ce qui est souvent le cas – je reste cependant positive puisque je n’ai pas perdu ma soirée, la progression de mon ouvrage est là pour en attester ! Bonne journée

    • chroniquepatchwork dit :

      Bonjour Marie,
      oui tu as raison de positiver de la sorte en étant satisfaite de la progression de ton ouvrage, devant des programmes télé pas toujours extras! Pour ma part, je t’avoue qu’après une journée de travail bien remplie, lorsque mes enfants sont couchés, ce moment pour moi seule est une vraie bénédiction, un réel moment de détente que j’attends avec impatience. Pour moi, le patchwork est un art de vivre mais aussi un temps de méditation et de sérénité. Quant aux programmes, pour ma part, je me suis bien organisée : replays de mes émissions préférées ou encore abonnement à netflix, je m’ennuie rarement. Je t’embrasse bien fort et te dis à bientôt.
      Natacha

  2. Gene 11 dit :

    Moi, j’aime beaucoup ton patch et tu explique parfaitement ton attachement à ce premier grand ouvrage. Ton article est très intéressant et pour une fois, il nous parle de toi !!!

    • chroniquepatchwork dit :

      Bonjour Gene,
      cela me touche ce que tu me dis car je sais que tu es fidèle à mon blog et c’est vrai qu’en effet, je parle peu de moi….ou en tout cas, peu de mes ouvrages. Donc voilà, pour une fois, je crois que j’ai su retranscrire avec passion l’attachement que j’ai pour mes propres ouvrages. Chacun de nos ouvrages à une histoire et représente un petit bout de notre vie. Je t’embrasse

  3. Babeth-Lili dit :

    Ah ! Le premier ouvrage réalisé de bout en bout est toujours un ouvrage presque « fétiche ».
    Celui-ci te restera, c’est sûr. Effectivement, se donner des objectifs est un bon remède pour avancer.
    En ce qui me concerne, je suis souvent obligée d’arrêter en cours de quilting à cause des doigts « piqués » par l’aiguille car je n’arrive pas à faire autrement. Mais ce que j’aime le plus c’est commencer un projet et quand j’arrive à la fin de l’ouvrage.
    Tes deux autres ouvrages sont différents mais tout aussi intéressants, l’un coloré, l’autre plus tendre.
    Bonne journée !

    • chroniquepatchwork dit :

      Bonjour Babeth-Lili,

      oui, ce premier ouvrage restera fétiche et j’ai hâte de pouvoir m’envelopper dedans. Alors je fais vraiment en sorte de m’en tenir aux objectifs que je me suis fixé et j’ai le plaisir de voir mon travail avancer un tout petit peu plus vite et cela me donne totale satisfaction.
      Pour ce qui est des couleurs, curieusement, pour mon premier ouvrage, les tissus de départ étaient assez country mais peu à peu, j’ai plus été attirée par les couleurs vives mais tendres à la fois (des verts pomme, des roses bonbon, des jaunes orangés, des bleus turquoises….) à tel point que maintenant, on ne distingue plus les tissus country. En fin de compte, mes choix d’après me correspondent mieux.
      Bises et à bientôt.
      Natacha

  4. Corinne A. dit :

    Ravie de t’avoir « décomplexée » !! En attendant, tes ouvrages sont superbes. Et le premier quilt est toujours spécial.
    C’est effectivement une bonne idée de se fixer un objectif par semaine….
    Bises, Corinne.

    • chroniquepatchwork dit :

      Coucou Corinne,
      c’est moi qui te remercie! D’où l’importance d’avoir des copines qui ont la même passion que nous pour pouvoir partager, suggérer, conseiller! Je trouve que c’est bien…..et puis le patchwork permet de créer des amitiés nouvelles aux quatre coins de la France et hors frontières ;-). Belle journée à toi, bisous.
      Natacha

    • chroniquepatchwork dit :

      Coucou Muriel, je suis ravie de voir que nous sommes toutes les deux fans de Trine. Voila une créatrice que j’adorerai rencontrer et interviewer. Je crains hélas que, malgré les traducteurs internet, la barrière de la langue pose problème. Contente de t’avoir donner des envies d’ouvrages! Je t’embrasse et je te souhaite une belle journée printanière.
      Natacha

  5. NancyRose dit :

    Ohhhh ton future projet est super joliiiii aussi.

    Merci d’avoir inscrit mon nom. C’est super gentil.
    Montre nous vite tes avancées, je suis certaine que ton plaid sera superbe. Il a déjà une belle histoire d’Amitié.

    Bisoussss de Belgique

    • chroniquepatchwork dit :

      Bonjour NancyRose,

      J’ai bien hâte de commencer mon futur projet et puis c’est le projet idéal pour moi, à la fois main que je pourrai emporter partout et machine pour quand je suis à la maison!
      Promis, je montrerai mes avancées sur mes projets en cours mais rapidement….pas si sûr! lol! Heureusement que je suis ton conseil à la lettre et que cela me permet d’être satisfaite à la fin de la semaine du travail accompli. Pour le renvoi vers ton blog, c’est pas geand chose, un petit clin d’oeil aux copines blogueuses, c’est toujours sympa 😉
      Grosses bises de France
      Natacha

  6. mireille dit :

    Super quel beau travail!! J’aime beaucoup mais t’inquiète pas en avançant doucement on arrive au bout et la c’est l’émerveillement et la joie de la belle création. Ceci regonfle notre estime de nous-même et çà fait du bien!!! Soit certaine tu tiens le bout bout et le bonheur est là….Bisous ma belle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s