Hommage à Françoise Morot-Sir

Chers lectrices et lecteurs,

C’est avec une grande émotion et une profonde tristesse que je viens d’apprendre, il y a quelques jours, le décès de Françoise Morot-Sir.

Françoise Morot-Sir2

.

J’avais eu l’occasion de l’interviewer  il y a quelques mois puisque l’un de ces ouvrages, « Petit conte en forme de coeur »,  rapprochait poésies et calligraphie inspirées des quilts de Florence Chambe, de l’Atelier des coeurs.

Retrouvez son interview ici :

https://chroniquepatchwork.com/2015/09/01/rencontre-avec-francoise-morot-sir/

 

Les instants passés avec elle étaient d’une belle émotion et j’ai été touchée par son humilité et sa persévérance. Afin de lui rendre un dernier hommage, je voudrais que nous partagions à nouveau l’un de ses contes :

 

« Petit conte en forme de coeur »

 

En sortant de l’atelier, où elle avait posé, pendant tout un été, le coeur léger, pour un peintre au coeur d’artichaut qui venait de lui briser le coeur, elle s’emmitoufla dans son cache-coeur, déambula au hasard des rues pour calmer les battements de son coeur, puis se décida : installée sur un banc accueillant d’une petite place ombragée, au coeur de la ville, elle déroula la toile qu’elle lui avait dérobée, une toile sur laquelle il avait peint…  l’autre, une femme accroche-coeur, à l’origine de ses peines de coeur… Elle sortit de son sac des ciseaux aiguisés, et entreprit de découper, le coeur serré, la toile détestée, jusqu’à en faire des petits carrés, qui, en tombant sur le sol, formèrent un tapis coloré!

A ce moment-là, elle leva les yeux, et aperçut, dans la vitrine du magasin d’en face, des tableaux étonnants, façonnés avec une multitude de morceaux de tissus, qui créaient un univers attirant, rempli de coeurs, de fleurs et de couleurs ! Le magasin s’appelait …

« L’Atelier des coeurs »!

Elle ramassa ses petits morceaux de toile, et entra, le coeur plein d’espoir, persuadée d’avoir découvert le moyen idéal pour retrouver le moral. A l’intérieur, accueillie par des sourires chaleureux qui lui mirent du baume au coeur, elle admira les étoffes soyeuses, les fils, les décors, les broderies et les patchworks aux mille motifs, qui créaient un monde fascinant…

L’enthousiasme lui tournait la tête…

Voyant quelques personnes autour d’une table, découpant et assemblant du tissu, elle comprit qu’elle pouvait, elle aussi, créer du rêve et embellir la réalité :

Elle sortit de son sac les petits carrés de toile déchirée, et se mit à les réunir, jusqu’à obtenir un énorme coeur qu’elle entoura de fleurs et de rubans de toutes les couleurs…

L’ »autre » avait disparu de la toile…

l’amertume avait disparu de son âme… Ce n’était même pas une vengeance, plutôt une métamorphose qui lui donnait le coeur léger, léger…

La joie avait repris le chemin de son coeur…

Elle se surprit même à avoir… le coeur à rire!

Du fond du coeur, elle remercia les personnes au coeur d’or qui animaient ce lieu magique où elle avait retrouvé le bonheur !

                                                                                                        Nouvelle de Françoise Morot-Sir

 

Françoise Morot-Sir

 

 

Toutes mes pensées vont aujourd’hui à sa famille…

 

 

.

 

IMGP5016

Retrouvez, lors de mon prochain article,

l’interview promis de Jacques Légeret.

Prenez soin de vous,

N@tacha Ramora

Publicités

2 réflexions sur “Hommage à Françoise Morot-Sir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s