« Tissus et Lin en pays d’Aude », le petit salon qui monte!

affiche-salon-pexiora-2016

L’an dernier, pour ceux et celles qui me suivaient déjà, peut-être vous souvenez vous de l’interview de Geneviève, de l’association « La passion au bout des doigts », auteure du blog du même nom? Je vous avais emmené, le temps de quelques lignes, vers Pexiora, un petit village du Sud-Ouest à l’accent chantant.

.

Carte-situation-Pexiora

.

Si vous ne vous en souvenez pas ou si vous êtes une toute nouvelle lectrice ou lecteur, voici un résumé de ce que peuvent entreprendre une petite poignée de personnes motivées, afin de verser des fonds à des oeuvres caritatives touchant le monde de l’enfance, mais aussi pour faire vivre un village le temps de deux longs week-ends annuels très prisés !

Tout a donc commencé il y a plus de 20 ans, lorsque le « sou des écoles » de Pexiora a eu la bonne idée de mettre en place le « Week-end des créateurs ». Les enfants ont grandi et l’équipe de départ a cédé les fauteuils à d’autres parents d’élèves afin de monter de son côté l’association « La passion au bout des doigts », tout en conservant le week-end des créateurs. Cette année, je vous propose de vivre le salon « Tissus et Lin en pays d’Aude » du point de vue d’Annie la secrétaire, de Sylvie l’intendante, de Guy le Président et enfin de Jeannine, l’une des précieuses petites mains.

Le-bureau1

Guy (dit Guitou) et ses Guitounettes : au premier rang, de gauche à droite : Claudie, Jeannine et Annie. Derrière, de gauche à droite : Guy, Sylvie, Lydie, Esther et Geneviève

 

Annie-ConvertImageAnnie, la secrétaire, fait partie de l’équipe d’origine du « sou des écoles » elle est donc présente depuis une bonne trentaine d’années! Tout comme Geneviève, les enfants ont grandi mais elle est restée engagée lorsque l’association a vu le jour, en conservant son poste de secrétariat. Il y a 7 ans , l’idée de proposer un salon sur le thème du fil a pris corps et dans moins d’une semaine aura lieu la 7ème édition. Tout le groupe est dans les starting-blocks et Annie m’en parle avec plaisir. Le salon draine à peu près 2 300 visiteurs par an. Hélas, la salle est petite et elle m’explique que cette année, ils ont renouvelé un tiers des exposants qui viennent parfois de très loin pour se rendre à Pexiora :

.
Carte-des-exposants-2016-ConvertImage

Source : « La passion au bout des doigts », document réalisé par Domi

.

Geneviève et Sylvie m’ont toutes les deux vanté les qualités d’Annie qui fait un travail de fond extraordinaire en tant que secrétaire et qui est l’un des piliers de l’association. Pour Annie, ce qui compte, c’est la bonne entente qui règne au sein du groupe mais aussi la convivialité du salon « Tissus et Lin… ». Elle n’est pas une couturière dans l’âme ; pour elle, pas de point de croix ni de patchwork, simplement l’envie de continuer l’aventure et le plaisir de voir de belles choses sur le salon. Elle me confie d’ailleurs que le thème du concours de cette année était les 4 saisons et que le bureau a déjà voté pour les trois ouvrages sélectionnés. Ce sera bientôt au tour des exposants de faire leur choix avant l’ouverture du salon.

 

Sylvie-ConvertImageSylvie, l’intendante,  est elle aussi issue de l’équipe de départ qui gérait le « Sou des écoles ». Elle comptabilise derrière elle environ 25 ans d’implication dans l’aventure. Elle souligne l’importance des dons destinés à l’enfance  mais elle met aussi en avant le fait que « La passion au bout des doigts » fait travailler les commerçants du village.

Elle déplore un peu le manque de nouvelles recrues qui apporteraient d’autres idées et quelques mains supplémentaires. C’est le souhait de toute l’équipe d’avoir de nouveaux membres. Il faut bien reconnaître que pour le salon « Tissus et lin en pays d’Aude », le succès est grandissant d’années en années. Les exposants sont de plus en plus nombreux à demander à être présents sur ce petit salon qui monte. Mais, comme je vous l’avais expliqué l’an dernier, la salle ne peut en accueillir que trente. Un roulement, instauré par l’association, permet à chacun de venir  une année sur deux à Pexoria. Mais victime de son succès, les membres envisagent peut-être le passage à une année sur trois pour répondre à la demande de nouveaux créateurs. Sylvie m’explique que bien que Pexiora ne soit pas la vitrine qu’apporterait un grand salon comme celui de Toulouse, les exposants arrivent à rentrer dans leurs fonds car ici, le mètre linéaire est dérisoire.

Pour ce qui est de l’organisation, elle me parle de l’investissement de chacun et met en avant l’aide précieuse  des filles de « Tchatche et petits points », le club de patch, broderie et cartonnage du village qui, pendant les trois jours du salon, aident du mieux qu’elles peuvent pour la logistique. Elles prêtent aussi leurs ouvrages pour que l’estrade de ce rendez-vous annuel soit superbe. Sylvie est elle-même l’une des adhérentes de ce club en broderie au point compté et  patch. Ce qu’elle aime avant tout, c’est découvrir la simplicité de la plupart des créateurs et la convivialité du repas du samedi soir, avec tous les exposants, ce qui lui permet d’échanger davantage avec eux. Elle garde d’ailleurs un excellent souvenir de Renato Parolin, créateur italien.

 

Guy-ConvertImageGuy a repris la présidence il y a une dizaine d’années car les membres féminins, ayant fait leur tour, elles souhaitaient passer la main. Comme personne ne se proposait et afin que l’association ne s’arrête pas, Guy, le mari de Jeannine, s’est proposé pour reprendre le poste au grand bonheur de ces dames! Il me dit en riant qu’il a huit femmes autour de lui, mais qu’il arrive à gérer malgré tout!

Il s’occupe surtout de la mise en place de la salle et de faire les discours durant les salons. C’est pour lui une habitude puisqu’il s’occupe de manifestations festives depuis ses 14 ans. Il me dit que ce salon fait travailler les commerçants et hôteliers du coin durant 3 jours. Mais pas seulement! Une année, ce sont les paysans qui ont été réquisitionnés car, à cause d’une pluie battante, un des parkings est devenu impraticable. Les agriculteurs ont dû venir avec leurs tracteurs  afin de désembourber les visiteurs malchanceux. Et puis les maris de Sylvie et Claudie ont eux aussi participé courageusement au bon déroulement des salons puisque durant des années, ce sont eux qui dormaient dans la salle la nuit, faisant office de vigiles pour surveiller les stands et toutes les précieuses choses qui y étaient exposées. Aujourd’hui, ce sont de vrais vigiles qui ont pris le relais afin que les maris puissent dormir bien au chaud dans leur lit. Mais pour cette année, j’ai aussi une belle anecdote qui vient de m’être livrée par Gene quelques heures après que cet article ait été publié et c’est avec plaisir et ironie que je vous la transmets. Parmi les créatrices du cru 2016, l’une était certainement très pressée d’assister à ce sympathique salon du Sud-Ouest. Elle est arrivée ce mercredi 24, un jour trop tôt donc, pensant déballer son stand afin qu’il soit fin près pour l’ouverture du salon le lendemain! L’histoire ne dit pas si, par empathie, elle aura aidé l’équipe pour l’ installation de la salle ! 😉

Tout comme Sylvie, Guy insiste sur le problème du manque de place tant le succès est grandissant. D’après lui, en effet, lorsque la décision de monter ce salon a été prise, peu d’entre eux s’attendaient à un tel engouement. A l’heure où les grands salons s’essoufflent un peu, celui de Pexiora, lui, ne cesse d’attirer de nouveaux visiteurs.

 

Genevive-ConvertImage(1)Enfin, pour terminer ce petit tour d’horizon de points de vue différents, j’ai pu discuter avec Jeannine, la charmante épouse de Guy et vérifié la justesse des propos de Gene lorsqu’elle affirmait que cette dernière était la secrétaire particulière de son mari. En effet, lorsqu’il a s’agit de me transmettre son mail, Guy a gentiment passé le téléphone à sa femme et j’ai ainsi pu discuter avec elle un petit moment. Jeannine participe à l’aventure de l’association depuis de nombreuses années et occasionnellement, elle va rencontrer ses copines du club « tchatche et petits points » si elle a besoin d’un conseil sur un ouvrage. Pour les salons, elle se définit elle-même comme une petite main, un rôle qui semble lui convenir. Elle me paraît fière et soulagée que son mari ai repris la présidence il y a une dizaine d’années. Sans cela, l’association aurait mis la clé sous la porte et le salon « Tissus et Lin… » n’aurait jamais vu le jour. Lorsque Geneviève a lancé l’idée de ce salon, tout le monde l’a suivie tant elle y croyait. Aujourd’hui, le succès démontre qu’elle a eu raison et Jeannine, qui ne trouvait pas son bonheur sur le grand salon de Toulouse semble désormais satisfaite du travail accompli. 

je ne peux que souhaiter,  pour cette nouvelle édition de 2016,  beaucoup de succès à l’équipe passionnée qui anime cet événement. Mais cela ne fait aucun doute tant leur engagement est grand et porté par de belles motivations ! Je les remercie vivement du temps qu’ils mont gentiment accordé malgré leur actualité brûlante!

Afin de suivre l’actualité de Pexiora et sentir l’effervescence monter, je vous tiendrai un propos que je pourrai aisément emprunter à une dame qui se reconnaîtra :

« rends-toi sur le blog de Gene, lecteur! « 

 

http://lapassionauboutdesdoigts.fr/

 

Logo ChroniquepatchworkQuant à moi,

je vous dis à bientôt pour un nouvel article !

Natacha Ramora

 

Publicités

10 réflexions sur “« Tissus et Lin en pays d’Aude », le petit salon qui monte!

  1. Desbans Marianne dit :

    C’est une merveilleuse aventure et je souhaite une longue vie a ce salon .
    En espérant pouvoir y aller un jour et rencontrer tout ce petit monde passionnés.
    Patch’ment votre, Marianne

    • chroniquepatchwork dit :

      Merci Marianne,
      moi aussi j’aimerai pouvoir y faire un tour afin de rencontrer toute l’équipe qui m’a si gentiment accordé un peu de temps. ils méritent tous d’être mis en lumière aujourd’hui. Bises

  2. murielleduval81 dit :

    Merci pour ce reportage. C’est un salon que je fréquente depuis la première édition et toujours avec beaucoup de plaisir, c’est devenu un incontournable de notre région et qui a su gardé, malgré son succès, sa convivialité. j’admire toute l’équipe pour l’organisation. Cette année j’y serai le dimanche
    Bisous

    • chroniquepatchwork dit :

      Coucou Murielle, Figure-toi que je me souviens de ton reportage photos de l’an dernier sur le thème des maisons. Tu as de la chance de pouvoir t’y rendre chaque année et je te souhaite de tout coeur d’être un jour de l’autre côté des stands 😉
      Je t’embrasse, à bien vite

  3. Sylbie dit :

    Oh la la que dire après un tel article. Un grand merci à vous Natacha, vous avez pris le temps d’une parlotte avec nous afin de faire partager à vos lectrices notre passion pour nos deux événements. J-2. Ça y est la salle est fin prête. Demain installation de nos créateurs et ouverture des portes vendredi 10h dans l’euphorie. Notre souhait que tout le monde se dise, j’ai bien fait d’y aller et j’y retournerai que ce soit côté créateurs ou visiteurs. Encore merci et nous aimerions faire votre connaissance. Belle continuation.
    Bien cordialement.
    Sylvie de La Passion Au Bout Des Droits.

    • chroniquepatchwork dit :

      Merci du fond du coeur Sylvie pour ce gentil commentaire! J’aime faire partager à mes lectrices et lecteurs la passion des créateurs, des associations, des commerçants, bref, de tous ceux qui vivent pleinement l’art du patchwork ou, d’une manière plus générale, l’art du fil! Ce soir, je suis contente de voir qu’avec mon article, j’ai su retranscrire l’implication de chacun d’entre vous! Au plaisir de vous rencontrer un jour.
      Natacha

  4. maryse dit :

    Merci pour ce formidable article sur un salon remarquable et surtout sur l’enthousiasme de ses adhérent(e)s ! Du coup, je me suis inscrite sur votre blog …car je brode mais réalise aussi un peu de patch.
    Bon courage pour la suite.

    • chroniquepatchwork dit :

      Tu as une sacré chance d’être aussi près de ce salon convivial où l’on peut butiner effectivement de stand en stand! Si d’aventure, un jour, j’avais la possibilité de m’y rendre, j’espère vivement t’y rencontrer! Je pense que toute l’équipe de la passion au bout des doigts sera bien fatiguée demain soir! Quel mérite!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s