La passion au bout des doigts, première partie

Il est une petite commune dans le département de l’Aude, à deux pas de Castelnaudary, où une association bouscule la tranquillité de la bourgade au moins deux fois par an : Pexiora!

 

 

 

Les doigts fourmillent, les mains s’activent, les coeurs s’emballent à l’approche des manifestations artistiques qui vont animer le bourg  et derrière son écran, Guigou et ses Guitounettes s’activent avec ardeur tandis que Geneviève vous allèche avec ses programmes!

Certaines et certains d’entre vous auront sans doute compris que je souhaite vous parler aujourd’hui de l’association :

« La passion au bout des doigts »

 

« La passion au bout des doigts » ce sont :

– Un groupe de personnes dynamiques et motivées,

– Deux salons : « Le week-end des créateurs » et le réputé « Tissus et Lin en Pays d’Aude »,

– Et enfin, un blog plein d’humour, celui de Geneviève (dite Gene), qui relaye l’information de son association et s’applique à faire partager sa bonne humeur à ses lecteurs.

 

Le-bureau1

Guy (dit Guitou) et ses Guitounettes : au premier rang, de gauche à droite : Claudie, Jeannine et Annie. Derrière, de gauche à droite : Guy, Sylvie, Lydie, Esther et Geneviève

.

Si vous me le permettez, Je vais reprendre les propos amusants de Gene pour vous présenter chaque membre :

Claudie: Trésorière, celle qui a le carnet de chèques, à ménager…

Jeannine : Secrétaire particulière du Président, accessoirement son mari !

 Annie : Secrétaire en chef, une efficacité redoutable de professionnelle

Guy (dit Guitou) :  Président des Guitounettes….il en a de la chance ce Guitou ! Il est bien entouré !

Sylvie : Econome, qui compte ses gobelets et ses morceaux de sucre …

Lydie, Esther et Bénédicte (cette dernière était absente sur la photo ce jour-là) :  les petites mains à tout faire indispensables

Geneviève : au blog bien sûr !

 

L’histoire a commencé il y a 20 ans. Geneviève faisait partie des parents d’élèves mais, hormis quelques réunions annuelles, rien n’était fait comparativement à d’autres communes, comme par exemple dans le Gers où son beau-frère et sa belle-soeur, instituteurs, lui expliquaient les diverses manifestations organisées.

Que cela ne tienne, avec quelques parents d’élèves pleins de bonne volonté, un loto pour les enfants a vu le jour, ce qui a permis de récolter un peu d’argent pour ces bambins. Au fil du temps des personnes se sont rajoutées et finalement, ce loto pour les enfants est devenu un loto pour les adultes. Puis, l’équipe de cette association a créé  » Le Week-End des Créateurs », la commune ayant quelques passionnés d’artisanat du cuivre ou de la peinture sur soie, comme Gene par exemple. Mais les enfants ont grandi…le rôle de parents d’élèves n’a qu’un temps…il fallait se résoudre. Que faire de tout cet entrain désormais?

.

fleurs entre les doigts pieds

.

Notre petite équipe, bien rodée et fière du travail accompli a décidé de continuer l’aventure autrement. La cagnotte a été remise aux parents d’élèves reprenant le flambeau et notre joyeuse bande a monté une autre association, celle que je vous présente aujourd’hui sous le nom de « La passion au bout des doigts ».

Le premier salon, « Le Week-End des Créateurs » a donc été reconduit d’années en années, avec une motivation jamais démentie!

 

.

week end des créateurs bat son plein

Le » Week-end des Créateurs » bat son plein!

.

En 2009, les membres ont eu envie de se lancer un nouveau défi ! Le club de patch et point de croix  du village « Tchatche et Petits Points » ayant pris de l’ampleur, Gene a proposé d’organiser un salon sur ce thème car cela manquait au sud de la Loire. Stupeur ! Etonnement! Mais quelle idée enfin !

Pourtant, elle a su convaincre car elle a une motivation à toutes épreuves! Elle a donc téléphoné à quelques présidentes de club qui se sont lancées dans une telle aventure, telle que Muriel Burggraf à Puget-sur-Argens afin d’obtenir des renseignements. Puis  des artistes comme Marie-thérèse Saint-Aubin ont été démarchées par les membres et ont accepté de venir pour cette première édition.

L’équipe possédait déjà le savoir-faire pour l’organisation d’un salon et connaissait cet univers puisque plusieurs membres de l’association étaient adhérentes du club patch et point de croix.

.

Pochette en lin Bavoir en boutis

                  Admirez au passage deux magnifiques ouvrages du club :                                                      Pochette en lin et bavoir en boutis !

.

Il ne restait plus qu’à relever ses manches et trouver les idées qui attireraient les visiteurs…et pour ce faire, vous pouvez avoir confiance dans l’équipe de choc qui regorge de fantaisie et de bonne humeur. Gene et Dominique (une ancienne de l’association qui a beaucoup donné de son énergie ) ont customisé de grandes capelines et sont parties au  Salon « Tendances Créatives » de Toulouse distribuer leurs flyers. Il faut dire que ces dames, ne travaillant pas, avaient plus de temps pour un tel amusement….pendant ce temps, nos autres membres travaillaient ! Bref, elles ont eu beaucoup de succès et peut-être les avez-vous aperçues cette année-là, au détour d’une allée,  si vous vous y êtes rendues.

 

 Et voici donc la réponde à l’énigme !!!!

 

Les chapeaux avec Domi 2

Gene et Dominique, un passage remarqué à Toulouse!

 

Cette sympathique « campagne publicitaire » a contribué au succès du Salon de Pexiora « Tissus et Lin en Pays d’Aude  » qui a accueilli, pour sa première édition de 2010, 1700 visiteurs sur 2 jours ! Au soir de la clôture de ce premier salon, l’équipe et les exposants ont reconnus être abasourdis par un tel succès. La décision de mettre en place, désormais, un salon sur 3 jours fut immédiate afin de respecter les règles de sécurité. Evidemment, nos joyeux membres auraient pu choisir de déplacer l’évènement dans une autre commune, dans une salle plus spacieuse. Mais le Salon de Pexiora ne serait plus le salon de Pexiora de la sorte!

Cet évènement anime la commune et fait travailler les commerçants car pour eux, « Tissus et Lin en Pays d’Aude » représente des journées à fort chiffre d’affaires. Peut-être faudrait-il parvenir à convaincre Monsieur le Maire de construire un espace plus grand !  (moi je dis çà, je dis rien hein ….).   Si la Mairie n’apporte pas d’aide financière à l’association, elle prête la salle gracieusement et les employés s’occupent d’aller chercher le matériel nécessaire au dépôt.

Quant aux membres de l’équipe, on a soigneusement veillé à utiliser les compétences de chacun pour la préparation des salons, ce qui ne fait pas de difficultés vu qu’ils sont toutes et tous des amis de longue date qui se connaissent bien. Gene pense que si le Salon « Tissus et Lin… » perdure encore aujourd’hui, c’est que l’association n’est destinée qu’à cela, le club de patch et broderie étant totalement indépendant. C’est donc une équipe motivée qui est là pour faire avancer les choses. Et de la motivation, Guy et ses Guitounettes en ont à revendre car l’argent récolté est destiné à des associations caritatives :

– Restos du coeur,

– Chiens d’aveugles,

– Jeunes leucémiques dans les hôpitaux pour financer des consoles et jeux vidéos…

Il y a quelques temps, ils ont redonné une belle impulsion aux « clowns » dans les hôpitaux qui n’avaient plus de subventions. Grâce à la somme versées par l’association, les « clowns » ont pu redémarrer le projet! En suivant le lien ci-dessous, vous pourrez-voir les nombreuses associations caritatives qui ont pu bénéficier de l’aide financière offerte généreusement par « La passion au bout des doigts »  suite au Salon 2015 !

.

http://lapassionauboutdesdoigts.fr/category/salon-2015/page/2/

.

Donc, vous l’avez compris, c’est aussi la générosité qui anime « La passion au bout des doigts », se surpasser et s’investir pour donner aux autres ! Je n’ai eu à faire qu’à Geneviève qui a eu la gentillesse de discuter longuement avec moi et je trouve que cette image lui correspond bien : Générosité et Optimisme, auxquels vous pouvez rajouter le bel accent chantant du Sud-Ouest! Et je sais qu’il en est de même pour le reste de l’équipe, qui, encore en activité, trouve le temps et l’envie de s’investir dans de beaux projets!

Je vous propose de lire la suite lundi matin 8h33 !

N@tacha

.
Et je souhaite d’ores et déjà une bonne fête à toutes les mamans, j’espère que vous serez comblées non pas de cadeaux mais de gestes d’affection !

coeur pieds et mains

 

Publicités

C’est l’anniversaire de mon blog!

 Chers lecteurs et lectrices, certains d’entre vous ne sont pas parvenus à s’abonner. Les choses sont rentrées dans l’ordre, vous pouvez désormais le faire en cliquant sur le splendide bouton rose en haut, à droite

 

 

Les chapeaux avec Domi 1Mais qui se cache sous ses délicieuses capelines?

Réponse lors de mon prochain article (juste quelques jours de patience, publication prévue samedi 30 mai à 8h32 précise !  😉 )

~~~~~~~~~~

 

anniversaire

.

Je fête aujourd’hui l’anniversaire de ce blog qui a tout juste un an d’existence !

En effet, c’est le 26 mai 2014 que j’ai publié mon premier billet, relatant, comme entrée en matière, mon amour pour le patchwork…

Les débuts ont été bien difficiles car avant de goûter au plaisir d’écrire et d’être lue et encouragée, je n’ose vous décrire les heures passées à m’arracher les cheveux pour des photos que je ne parvenais pas à mettre au format, pour un bandeau avec un rendu minable…

Et ces stats Mon Dieu! Ces stats! Bloggeuse débutante, je m’imaginais naïvement qu’il suffisait de publier un post pour qu’il soit lu rapidement par 200 lecteurs! Quand j’y repense, je me moque de moi-même!         

Les stats des premiers mois annonçaient quelques visiteurs tout au plus sur un mois, cela permet de rester humble, croyez-moi! Ensuite, il me restait le choix de m’accrocher ou de laisser tomber. Je me suis accrochée et je ne le regrette pas! Je suis certes encore loin derrière les bloggeuses « pros » dont les sites génèrent beaucoup de trafic et je les admire pour leur savoir-faire, leur production intensive et le temps passé à peaufiner leurs articles. Car je sais désormais combien un blog prends du temps et empiète souvent sur la vie privée.

Pourtant, petit à petit, je gagne des lecteurs. je le dois à mon travail et à ma motivation mais aussi à d’autres personnes qui m’ont encouragée à leur façon en mettant des liens vers mon blog.  Merci Mesdames! C’est aussi grâce à vous que petit à petit je gagne un lectorat!

Merci également à toutes celles qui partagent sur Facebook, aux copines qui s’enthousiasment et me donnent envie de continuer mon petit bout de chemin, à toutes les nouvelles connaissances que j’ai liées, dont certaines, j’en suis sûre, deviendront des amies chères!

Une pensée  pour celles et ceux qui me mettent des commentaires, bloggeuses ou anonymes, sachez que le plaisir de vous lire est grand pour moi!

Mais aussi pour  tous les artistes, commerçantes, profs de patch, bloggeuses et clubs qui ont eu la gentillesse de m’accorder une interview et de me faire confiance. Peu à peu j’arrive à toucher  des personnes dont j’admire la passion et l’implication. Ainsi, chers lectrices et lecteurs, je promets de vous faire découvrir les univers et parcours de personnalités reconnues dans le monde du patchwork à échelle nationale et pourquoi pas internationale!

Sachez que je prends un plaisir immense à rencontrer toutes ces personnes ou à échanger avec elles par téléphone ou mail, mais aussi à peaufiner mes articles et effectuer des recherches car maintenant que je maîtrise mieux les méandres de mon hébergeur, je peux davantage me consacrer à l’essentiel.

Je ne vous oublie pas lectrices et lecteurs en vous remerciant vivement de l’attention que vous portez à ce blog, au fait d’y revenir pour lire mes billets. Sans vous, ce blog n’aurait pas lieu d’être!

Pour finir, je voudrais dire un merci particulier à ma fille aînée Fanette qui est toujours très enthousiaste à propos de mon blog et qui me dit être fière de moi!

Et puis plein de tendresse à ma cadette Indiana qui a la patience de composer avec une maman un peu stressée lorsqu’un post n’est pas terminé, ainsi qu’à ma maman Michèle qui corrige parfois mes articles les plus ardus avec bienveillance.

Enfin, un hommage particulier à mon compagnon Eric qui peste quelquefois après mon ordinateur avec qui il est obligé de me partager…qu’il sache que l’élu de mon coeur c’est lui bien sûr !

Voilà, en clair, je suis prête à signer pour encore une année …et vous?

@ très vite pour résoudre l’énigme des capelines

Natacha Ramora

Petit rappel :

             Puces des couturières nocturnes                                                          Noel en juin recto    Noel en juin verso0004

Puces des couturières  nocturnes,                              Exposition sur l’art du fil et ses traditions,

Quartier de la Croix-Rousse, Lyon.                                             Vézelois, Territoire de Belfort.

               29 mai 2015                                                                                     13 et 14 juin 2015

Un clic sur les affiches vous permettra d’accéder aux infos nécessaires

« Feedsacks » : Des sacs de farine pour confectionner des quilts!

Avant de vous parler des feedsacks, deux petits rappels importants :

.

Noel en juin recto  Noel en juin verso0004

 Pour les brodeuses de Franche-Comté, dates à retenir absolument les 13 et 14 juin ! Cliquer sur les affiches pour plus de renseignements

.

Mais aussi les Puces des couturières nocturnes à la Croix Rousse le 29 mai

Puces des couturières nocturnes

 

~~~~~~~~~~

Feedsacks : Des sacs de farine pour confectionner des quilts

 

Saviez-vous qu’aux Etats-Unis, dans la période des années 30 aux années 50, les sacs de farine et d’alimentation, une fois vides, étaient utilisés dans  la confection de vêtements et d’édredons?

 

farine

 

La sociologue Margaret Jarman Hagood parle, dans son ouvrage « Mothers of the South », de l’ingéniosité d’une femme du Sud  dans l’utilisation des sacs de farine. Elle transformait ceux-ci en rideaux, taies d’oreillers et vêtements pour enfants.

Pendant les dures années de dépression, nombreux furent les ménages à recycler ce tissu peu coûteux. Malgré  un sentiment de gêne à le porter, ce ressenti était amoindri par le fait que beaucoup faisaient de même.

Si ce sont les sacs de farine et de sucre qui furent utilisés le plus couramment pour la confection de quilts, il en était de même pour les sacs de tabac, de pommes de terre, de sel et d’alimentation pour chevaux ou pour chiens.

 

sacs de farine

 

Durant le 19ème siècle, les sacs produits étaient en mousseline de coton grossièrement tissée. Beaucoup de logos sur les sacs étaient circulaires, héritage de l’époque où ces logos figuraient sur les dessus des barils, qui furent les ancêtres des sacs. Les motifs floraux ou géométriques n’apparurent qu’au début des années 30. Les deux producteurs principaux de sacs étaient la « Bemis Bag Compagny » de Saint Louis suivi de la « Chase Compagny ».

Pour 10 cents, la « Textile Bag Manufacturers Association » de Chicago envoyait à ses clients leur livret « Sewing with Cotton Bags ». Le National Cotton Concil de Memphis, dans le Tennessee offrait, quant à lui, le « Bag magic for home sewing » comprenant un échantillonnage attractif de toutes les choses pouvant être confectionnées avec des sacs : tabliers, robes d’intérieur, blouses, torchons à vaisselle, tentures, rideaux…

 

Source : nebraskahistory.org

Source : nebraskahistory.org

 

Les sacs une fois transformés, auxquels on rajoutait soie, satin ou lacets, il devenait difficile de soupçonner leurs origines modestes.

Si les livrets donnaient des instructions pour enlever les impressions et les teintures des sacs, les quilteuses avaient déjà appris  à blanchir les étiquettes et à utiliser ce tissu comme base pour le log cabin ou le crazy quilt. Elles se servaient aussi de la corde pour le Piécé ou le Quilting.

Les sacs de tous types étaient couramment utilisés pour les dos d’édredons. Quant aux sacs avec des imprimés floraux ou géométriques, ils étaient plus particulièrement populaires dans les jardins de grand-mère et dans les assiettes de Dresde mais aussi pour d’autres quilts durant la période 1920-1950.

 

Flour-Sacks-ConvertImage-ConvertImage

Tennessee, 1934-1940, quilt confectionné avec des sacs de farine de 24 pounds

 

Le succès était tel que les colporteurs itinérants vendaient eux aussi des sacs aux ménagères qui vivaient loin des villes afin de leur proposer un choix plus varié que celui dont elles disposaient déjà.

En janvier 1949, le Time Magazine titra « Coton – une double vie« . Le journal rapportait ainsi que le grand magasin Macy’s, à Manhattan, vendait un article étrange : un torchon à vaisselle fait avec de vieux sacs de farine. Il s’en vendit 30 000 en une dizaine de jours.

 

macys int

L’étage réputé de Macy’s, un style Art déco avec des colonnes octogonales engainées de marbre

 

Mais les années 50 virent le déclin de ces feedsacks au profit des sacs en papier dont le coût de fabrication était moindre. Les industries des sacs de coton tentèrent d’enrayer cela à l’aide de campagnes publicitaires. Il y eut même une émission de télévision qui encouragea l’utilisation des feedsacks pour la couture. Ces efforts furent vains, le combat était perdu d’avance…

 

@ bientôt

Natacha Ramora

Quelques puces et expos à venir

 

 

Puces des couturières nocturnes Petit rappel pour les Lyonnaises : Puces des couturières nocturnes  le vendredi 29 mai à la Croix-Rousse. Cliquez sur l’affiche pour plus de renseignements

 

 

 

A l’attention des habitants du territoire de Belfort et de la région Franche-Comté :

 

                   Pour ses dix ans, le Club de broderie « Si les points m’étaient contés »… organise Noël en juin, une lumineuse exposition sur l’art du fil et ses traditions regroupant de multiples disciplines en lien avec l’art de la broderie. L’exposition aura lieu à Vézelois, près de Berlfort, les 13 et 14 juin.

 

Noel en juin recto

 

Noel en juin verso0004

Retrouvez la liste des exposants en cliquant sur l’image ci-dessus

@ très vite !

Natacha.

 

Recette de l’Apple Pie de Lou

Aujourd’hui, je voudrais partager avec vous une recette délicieuse, surtout si, comme moi, vous aimez la cannelle : « L’apple pie de Lou ».  Lou est une dame américaine chez laquelle j’ai séjourné il y a quelques années, je suis tombée sous le charme de sa recette que je réalise dès que j’ai envie d’une douceur Outre-Atlantique…

 

Mais avant cela, pour les lectrices lyonnaises et environs, prenez note que le vendredi 29 mai auront lieu les premières puces des couturières nocturnes au Centre Social Grand’Côte, quartier de la Croix-Rousse, Lyon.

 

Puces des couturières nocturnes

~~~~~~~~~~~~

 

Place à présent à la recette avec tout d’abord un peu d’histoire :

Savez-vous que :

« En Nouvelle-Angleterre, les pies (tartes ou tourtes ) de tradition anglaise ont toujours été très populaires. Il y a encore peu de temps, les femmes les préparaient en grande quantité avec toutes sortes de fruits frais, de fruits secs, de crèmes et d’autres garnitures. Les fruits étaient cuits soit dans des tartes ouvertes soit dans des tartes recouvertes de pâte ou garnies de croisillons. Les tartes qui n’étaient pas consommées immédiatement étaient stockées , pour les mois d’hiver, dans un grenier garde-manger, où le froid les conservait fraîches. N’ayant pas de réfrigérateur ou de congélateur, la cuisinière devait aller chercher une tarte au garde-manger pour la réchauffer au moment du dîner et en mettait une partie de côté pour le lendemain matin. La tarte du petit déjeuner est une très ancienne tradition yankee. Deux autres traditions de la Nouvelle-Angleterre sont servies dans les auberges une part de tarte chaude  sur laquelle on met une tranche de cheddar du Vermont ou une boule de glace à la vanille. » (d’après « Les Etats-Unis d’Amérique, une découverte culinaire »).

Si vous possédez un vrai moule à pie, c’est l’idéal car il a l’avantage d’avoir une belle profondeur et un bon diamètre. Ses bords ondulés permettent, quant à eux, de réaliser une jolie croûte.

 

Les ingrédients

– 7 ou 8 pommes

– 2 pâtes brisées ou sablées

– 125 g de sucre brun

– 1 cuillère à café de cannelle

– 2 cuillères à soupe de farine

– 15 g de beurre

– 1 pincée de sel

.

P1110183

 

Eplucher et couper les pommes en tranches et les mettre dans un saladier.

 

 

 

.

P1110189

 

Ajouter la farine, le sel, la cannelle et le sucre brun.

 

 

 

.

P1110190

 

Bien mélanger le tout pour que les pommes rendent un peu de jus (pas trop afin de ne pas détremper la pâte par la suite).

 

 

 

 

P1110191-ConvertImage 

 

Mettre la première pâte au fond du plat avec le papier sulfurisé et y rajouter toutes les pommes.

 

 

 

 

P1110192

 Couvrir de petits morceaux de beurre que vous aurez préalablement coupés.

 

 

 

 

 

.

 P1110194-ConvertImage

 Recouvrir avec la seconde pâte et retourner les bords de façon à sceller la tourte.

 

 

 

 

P1110196

 Quadriller la pie avec la pointe d’un couteau et enfourner à 180/200° pour 45 minutes. Mon hôtesse rajoutait quelques morceaux de beurre et saupoudrait de sucre brun avant de mettre au four. Pour ma part, je ne le fais pas. C’est selon le goût de chacun, je préfère sentir davantage la cannelle que j’aime tant…

 

.

 

P1110197

Et voilà le travail ! Présenter dans un joli plat de service et déguster tiède, éventuellement avec une boule de glace vanille ou des tranches de Cheddar pour ceux qui aiment tenter de nouvelles expériences !  😉

 

 

 

Black-bird-pie-ConvertImage

« Black bird pie », petit oiseau cheminée

à bientôt ,                

 N@tacha.                  

Les Twisted Stitchers, Seconde partie

Le Texas est l’un des Etats que je rêverai le plus de visiter, pour ses paysages superbes, dans ce vaste pays que sont les USA.

.

Canyon de Palo Duro

Canyon de Palo Duro

.

D’après Wikipédia, Le Texas est un état du Sud des Etats-Unis, le plus vaste du pays (696 241 km2) après l’Alaska et le deuxième le plus peuplé derrière la Californie. Selon les dernières estimations, la population est de 26,9 millions en 2014. Si sa capitale est Austin,  Dallas-Fort Worth est son agglomération la plus peuplée. Le Texas est en fait  plus grand que la France métropolitaine. Si l’on avait la possibilité de faire un décompte du nombre de quilteuses texanes, nous serions sans doute peu étonnés de comprendre pourquoi le Dallas Quilt Show est considéré comme l’un des plus important aux USA.

Mais reprenons notre découverte des Twisted Stitchers, petit groupe d’artistes textiles de Dallas :

 sandy brawner

.

Sandy brawner

.

Si aujourd’hui Sandy Calhoun Brawner est une jeune retraitée qui coule des jours heureux en Floride, elle s’est beaucoup investie dans son art en tant que designer et dans son quilt shop. Elle a créé un grand nombre de tissus Moda et a ouvert sa boutique « Quilt Country » en 1995 qu’elle  a tenue pendant 19 ans. A l’occasion du 10ème anniversaire de son magasin, elle a créé la ligne « Bali Batik ».  Sa boutique a été reprise l’an dernier, nous souhaitons donc à Sandy une heureuse retraite!

 

La boutique "Quilt Country"

La boutique « Quilt Country »

 

"Strip Happy", Designer Sandy Calhoun Brawner

« Strip Happy », Designer Sandy Calhoun Brawner

 

~~~~~~~~~~~~

Becky jackson

 

Becky Jackson

Becky Jackson

.

Becky est une artiste textile qui trouve son inspiration première dans la couleur. Ce sont toujours les couleurs qui vont définir ses oeuvres. Afin de se perfectionner et d’acquérir une excellente technique, elle s’est inscrite dans un « Community College » où elle a intégré tous les cours d’art existants. Elle aime apprendre de nouvelles techniques, ce sont toujours des challenges pour elle. Elle enseigne son art au travers de stages.

.

 

Insecte

Un quilt sur la poésie de la nature

.

3 D

Une mise en relief fantastique !

.

http://beckyquilts.com/

.

 ~~~~~~~~~~~~

.

 Sherrie Tootle

Sherrie Tootle

Sherrie Tootle

.

Sherrie Tootle est une artiste textile qui enseigne son art en dispensant des cours à la Irving Art Association. Elle est actuellement la Présidente du « Focus Fiber », exposition qui vient de se terminer.

.

Rock on!

« Rock On ! » par Sherrie Tootle

http://artgroupsdfw.com/classes-workshops/free-basic-classes-in-fiber-art-by-sherrie-tootle/

 

http://www.dallasfiberartists.org/shows-events/the-fine-art-of-fiber/

 ~~~~~~~~~~

.

Frances Haffer

.

frances hafer

Frances Hafer

.

Elle est une des membres actives de la Guilde de Dallas dont elle a été la Présidente. Cette année, elle a été Co-Présidente du bloc challenge du  festival « Dallas Quilt Show ».

.

http://www.quiltersguildofdallas.org/

~~~~~~~~~~~~

.

barbara lange

.

Barbara

Barbara Lange

.

Barbara Lange est une artiste textile très investie et passionnée. J’aime particulièrement ses oeuvres que je trouve originales et pleines de fantaisie. J’ai écrit un article sur elle grâce aux nombreux mails échangés . Elle est un peu la marraine de  mon blog dans la mesure où ce fut la première artiste qui a accepté d’être interviewée et qui a toujours répondu présente, malgré son emploi du temps chargé.

.

Gaudi

« Gaudi »

.

Retrouvez son interview ainsi que toutes les infos la concernant ici :

https://chroniquepatchwork.com/category/artistes/

 .

~~~~~~~~~~~~

.

julie upshaw

.

 

Julie Upshaw today

 

.

quilt julie upshaw

.

Julie Upshaw est aujourd’hui spécialiste reconnue dans les troubles du langage notamment de l’autisme et de l’apraxie de l’enfant mais elle enseigne aussi l’art dans un lycée international. Si elle ne quilte plus depuis quelques années, ses oeuvres ont été exposées dans les galeries et musées. Vous les trouverez  aussi dans les revues d’art ou sur les murs de sa salle d’attente. C’est elle qui a fondé le groupe des Twisted Stitchers. Peut-être reprendra -t’elle l’art du quilt plus tard, elle laisse une porte ouverte…

.

http://wordscount.org/julie.html

.

Ici une interview intéressante de Julie John Upshaw :

http://www.allianceforamericanquilts.org/qsos/interview.php?kid=14-31-23C

~~~~~~~~~~

.

Carol morrissey

.

carol-Morrissey-ConvertImage

Carol Morrissey

Rien d’étonnant à ce que Carol Morrissey soit elle aussi une artiste textile puisqu’elle est la cinquième génération de sa famille qui soit dans l’artisanat. Dans la maison de son enfance, la machine à coudre et les « fournitures d’art » tenaient une place primordiale. Aujourd’hui, elle possède des centaines de bobines, des milliers de boutons, 2 machines Long Arm et plusieurs machines à coudre! Une véritable passionnée ! Elle avoue aussi avoir toujours son appareil photo à la main. En vraie professionnelle, elle a plusieurs cordes à son arc : le Long Arm, une boutique en ligne où elle vend des modèles d’appliqués, de piécés, mais aussi ses modèles d’Exactagon dont elle est la créatrice.

Carol expose à l’international, dans de nombreuses manifestations, des quilts saisissants de réalisme!

.

Iguane Carol Morrissey

« Iguana », Carol Morrissey

Poppy, by ocarol designs by Carol Morrissey

« Poppy », Carol Morrissey

http://www.ocaroldesigns.com

.

Mais les Twisted Stitchers, ce sont aussi : Debbie Herring, Joan Lusk et Judy Kriehn…

.

Voilà, notre petite balade Texane s’achevant ici, j’espère qu’elle vous a plu. Peut-être rencontrerez-vous au détour d’un salon français quelques-unes de ces artistes. Je ne manquerai pas de vous présenter plus en détail certaines d’entre elles avec un joli portrait, voire même, pourquoi pas, une interview…. 😉

.

N@tacha    santiags texas

Les Twisted Stitchers de Dallas – première partie

Je tiens à remercier vivement Barbara Lange ainsi que
Terry et Anne Mosher pour leur aide précieuse sur cet article

.

Lors de mon échange avec Barbara Lange, elle m’avait confié faire partie de plusieurs groupes dont celui des Twisted Stitchers de Dallas.

Qui est ce groupe?

Qui sont-elles?

Je vous propose aujourd’hui un voyage vers le Texas afin de vous faire découvrir leurs univers.

Texas Stetson

Le groupe fêtera, durant ce mois d’avril, ses 15 ans puisqu’il s’est formé pour la première fois au printemps de l’année 2000. C’est Julie Upshaw qui a fondé le groupe après avoir quitté Austin pour Dallas. Elles se réunissent aujourd’hui dans un quilt shop local et sont une petite vingtaine. Elles ont plaisir à partager, entre membres, diverses techniques telles que : teinture de tissu, peinture sur tissu, design de surfaces, long arm quilting, piqué libre, perlage, éléments 3-D, imagerie numérique, peinture de fil. Elles sont toutes des artistes textiles.

L’élargissement du groupe à la dimension européenne s’est fait lorsque Barbara, qui est allemande et a vécu plusieurs années aux Etats-Unis, a intégré le groupe puis est repartie vivre dans son pays tout en restant membre de cette petite communauté.

Si elles ne se rencontrent  pas régulièrement, elles font en sorte de se réunir dès qu’elles en ont l’occasion et souhaitent faire perdurer et avancer l’art du quilt contemporain. Elles préparent donc des projets et certaines d’entre elles ont participé à  l’Exposition sur le Rayonnement à Genève dont je vous avais parlé dans l’article consacré à Barbara. Vous en connaissez probablement certaines…

 

 

Partons découvrir leurs univers respectifs :

.

Tonya Littmann

 

Tonya Littmann

Tonya Littmann

.

Tonya Littman est Artiste Textile et Designer Graphiste pour son propre compte depuis 1989 à Denton auTexas.  Voici deux de ses oeuvres  réaliséés pour le Dallas Quilt show – où elle a égalemment donné une conférence – et qui ont chacune gagné un ruban !

.

"Winter Chill"

« Winter Chill »

.

"Obsession"

« Obsession »

.

http://www.tonyalittmann.com/

http://tonyalittmann.blogspot.fr/

 

~~~~~~~~~~

barbara oliver hartman

 

Barbara Oliver Hartman

Barbara Oliver Hartman

.

Barbara a découvert l’art du quilt dans les années 80 et elle se définit aujourd’hui comme une « Quiltmaker ». L’artisanat a été présent très tôt dans son enfance puisque ses parents étaient, pour l’une, couturière à son compte et pour l’autre artiste armurier et coutelier de talent. Sa grand-mère, quant à elle, confectionnait déjà traditionnellement des courtepointes avec des chutes de tissus et de vieux vêtements pour ses proches. Nous pouvons ressentir à travers le style de Barbara les influences de la région où elle est née, l’Arizona. En plus de donner des conférences et d’animer des ateliers, elle expose et a gagné des prix dans de nombreuses manifestations.

.

celebration_in_red

« Celebration in red », Best of show du festival international Quilt Pacifique

.

"Kaleidostar", l'un des deux quilts ayant remporté le  "New Quilts from an Old Favorite"

« Kaleidostar », l’un des deux quilts ayant remporté le « New Quilts from an Old Favorite »*

 

http://www.barbaraoliverhartman.com/

 

 * Le « New Quilts from an Old Favorite » est un défi organisé par le Museum of the American Quilter’s Society (MAQS). Il s’agit d’utiliser un bloc traditionnel ancien afin de créer une courtepointe moderne. Le gagnant est en vedette sur le livre du concours d’entrée du prochain défi.

~~~~~~~~~~

 

                       Krissy Brawner

 

Krissy

« Self portrait »

 

 Krissy Brawner est long-armeuse en Floride, à Palm Harbor.
C’est avec beaucoup de passion qu’elle quilte des ouvrages que d’autres mains passionnées ont confectionnés. L’une de ses clientes et elle-même viennent de décrocher un ruban de récompense pour le quilt ci-dessous au Dallas Quilt show ! Admirez le travail !

 

ruban pour quilt Krissy

La gagnante du prix pour une courtepointe quiltée par Krissy

.

Détail quilt ruban krissy

Détails du quilt

.

http://krissysquiltingarts.blogspot.com/

http://krissysquilting.smugmug.com/LONGARMQUILTING

 

———–

 

Sharon Zeiner

 

Sharon Zeiner est designer. Elle crée des kits de patchwork tel que celui-ci :

.

Diamond in the Window

.

Vous pouvez acquérir ce kit sur internet chez des boutiques en ligne US comme Quiltcountry ou  The Virginia Quilter.

http://www.virginiaquilter.com/

http://www.quiltcountry.com/

 

~~~~~~~~~~

 Deborah Boschert

 

deborah-boschert-350x350

Deborah Boschert

.

Deborah est une artiste textile. Elle travaille essentiellement sur le quilt et la fibre et ses ouvrages ont été publiés dans de nombreux livres et magazines à travers le monde. Elle enseigne sont art grâce à  de nombreux stages. Vous pouvez la retrouver sur son site qui est plein de fantaisie!

.

http://deborahsstudio.com/

 

"Tabletop Horizons"

« Tabletop Horizons »

 

"Obviously Chocolate"

« Obviously Chocolate »

 

~~~~~~~~~~

Robin williamson

 

Robin-williamson-ConvertImage

Robin Williamson

.

Robin a commencé le patchwork dans les années 80 mais s’est réellement investie durant les années 90 quand elle a commencé à travailler plus assidument sur ses ouvrages. Elle a décidé d’intégrer un cours de débutants pour voir ce qu’elle pourrait apprendre et elle a eu la chance d’avoir un professeur, Susie Emmons, qui, repérant son talent, l’a poussée vers l’art textile. Graphiste de profession, Robin possède sa propre entreprise mais elle espère pouvoir un  jour vivre uniquement de son art.

.

 

Voldemort

« Voldemort » , ce quilt n’ayant pas de nom, il a été intitulé ainsi! Il est tellement plus beau que son homonyme de « Harry Potter »…

.

http://www.robinwilliamsonquilts.com/

 

à suivre…

N@tacha Ramora