Le point de Croix-Rousse, Marie-Sol Gros : un magasin de patchwork au coeur de la Croix-Rousse

 

P1100986

Marie-Sol Gros dans sa jolie boutique « Le Point de Croix-Rousse »

 

Le 8 janvier 2000, Marie-Sol Gros ouvrait pour la première fois les portes de sa boutique « Le Point de Croix-Rousse », qui , comme son nom l’indique, est située dans le joli quartier de la Croix-Rousse, dans le 4ème arrondissement de Lyon.  Belle façon pour Marie-Sol de débuter ce nouveau millénaire sous le signe d’une reconversion professionnelle réussie. Cette ancienne secrétaire médicale était sans doute trop sensible aux pathologies parfois lourdes qu’elle rencontrait dans son travail et elle souhaitait se diriger vers quelque chose de beaucoup plus léger. Vivement encouragée par son mari, elle avait deux options possibles, la cuisine ou le point de croix, ses deux passions (petit aparté: Véronique, de L’Atelier des ABCDaires est également venue au patchwork par le biais du point de croix). Elle a choisi la seconde option, l’investissement de démarrage étant moindre.

Elle a demandé l’autorisation de se rendre au salon professionnel de la mercerie et du patch afin de prendre des contacts et de sentir les tendances du marché. Puis elle s’est mis en recherche d’un local. Elle a d’abord pensé  faire une reprise de magasin mais cela nécessitait également un investissement trop lourd pour elle. Elle a donc décidé de créer sa boutique et n’a pas hésité à se relever les manches, se doutant que cela demanderait de la patience et une implication personnelle importante.

Résidant à Francheville, ses premières recherches de local se sont orientées dans ce secteur. Mais l’une de ses amies, habitant  la Croix-Rousse, l’a convaincue de venir s’installer dans ce quartier très commerçant comprenant encore beaucoup de petites boutiques artisanales. Il faut savoir que les Croix-Roussiens préférent souvent se servir dans leur quartier plutôt que de « descendre en ville ».

 

Les pentes de la Croix rousseLes Pentes de la Croix -Rousse

.

Elle a donc trouvé son local au 11 de la rue Pailleron, ancien atelier de menuisier qu’elle a aménagé en boutique de point de croix. Car en effet, le magasin de Marie-Sol n’était au début consacré qu’au point de croix. Ce n’est qu’il y a 6 ans qu’elle a amorcé un virage en intégrant les tissus et accessoires patchwork à son stock, le point de croix étant en perte de vitesse tandis que le patch faisait son petit bonhomme de chemin. Il est vrai qu’arriver à faire vivre sa boutique avec la réalité économique actuelle et le nombre constant de sites de vente en ligne n’est pas chose aisée! Mais Marie-Sol a toujours opté pour la qualité du service, un large choix de produits et une convivialité hors du commun! En effet, l’ambiance de cette boutique-atelier ne peut que vous séduire car on y rit beaucoup et on voit que les liens amicaux de notre commerçante avec ses clientes sont très forts. Ainsi, certaines de ses habituées, qui sont devenues des amies, n’hésitent pas à renseigner le client lorsque Marie-Sol est occupée. Sabine, l’une d’elles justement, présente lors de l’interview, m’a démontré combien l’atmosphère pouvait être chaleureuse et complice. Marie-Sol insiste d’ailleurs sur le fait que grâce à cette passion qu’elle exerce au quotidien, elle a fait de belles rencontres et elle est heureuse de cela. Elle me raconte que parfois, lorsqu’une cliente entre  et constate l’ambiance très rieuse qui règne dans ce lieu, elle demande à « rester » pour plaisanter avec les dames déjà présentes ! Marie-sol possède la vraie fibre commerçante, dans le bon sens du terme ! Elle sait fidéliser sa clientèle grâce à son accueil si chaleureux. Pour ma part, je me serai facilement reconnue dans ces clientes qui rentrent et qui voudraient rester tant le tandem Marie-Sol /Sabine fut complice et amusant ce jour-là!

 

rue pailleronRue Pailleron à la Croix-Rousse

.

Marie-Sol a un emplacement hors norme dans le quartier car elle n’est pas sur la rue principale mais assez excentrée. Les personnes viennent donc à elle, cherchant une boutique de patch ou de broderie. Il était par conséquent essentiel qu’elle se fasse connaître après l’ouverture de son magasin. Elle a payé quelques encarts publicitaires dans des journaux et magazines. Mais le vrai rebond a eu lieu lorsqu’elle a fait paraître sa pub dans « Mains et merveilles ». Par ce biais, elle a été en contact avec une jeune femme, rédactrice aux Editions de Saxe, qui lui a proposé  de faire un article sur elle, ce qui lui a amené une belle renommée. Ensuite, c’est le bouche à oreilles qui a fait son oeuvre, elle n’en démord pas! Quelques petits évènements culturels ont marqué « Le Point de Croix-Rousse » telle que cette émission de FR3 « Papillon », consacrée aux loisirs créatifs.

Aujourd’hui, elle constate que si la clientèle broderie a tendance à se rajeunir, ce n’est hélas pas le cas pour le patchwork. Elle doit sans cesse se renouveler et être créative car la clientèle qui vient aux cours aime repartir à la fin de la journée avec un petit ouvrage terminé.

Quant aux cours justement, Marie-Sol n’en a pas donné immédiatement dès l’ouverture de sa boutique, elle faisait à l’époque,  uniquement quelques démonstrations afin d’aider au mieux ses clientes. Puis, elle a commencé à enseigner le point de croix durant la deuxième année. Aujourd’hui, les cours étant prisés, ce sont des intervenantes qui officient à la boutique dans plusieurs domaines :

.
– Broderie traditionnelle, feutrine et patchwork avec Rose,
– Cartonnage, Jours, Hardanger, Broderies anciennes et crochet avec Christine,
– Patchwork main et machine avec Françoise.

 

Parfois, Marie-Sol propose un ouvrage commun auquel ses clientes et amies participent et qu’elle met ensuite en loterie au profit d’associations caritatives, comme par exemple l’association des personnes atteintes du syndrome de Gilles de la Tourette, maladie peu connue et très handicapante. Actuellement, vous pouvez justement gagner un superbe plaid (en vitrine chez Marie-Sol) en achetant un ticket de tombola au modeste prix de 5 euros. Votre don sera reversé à cette association. Attention, dépèchez vous, tirage au sort prévu le 13 mars!

 

P1100981Une gamme étendue de tissus

.

 Elle a choisi de se consacrer uniquement à sa boutique, elle ne fait pas de salons. Elle a tenté Quiltexpobeaujolais l’an dernier mais n’a pas été convaincue par cette démarche qui lui a demandé beaucoup de préparation pour peu de satisfaction.  Elle préfère accueillir ses clientes au sein de son petit cocon, son « bébé » comme elle l’appelle.  Chez elle, vous trouverez un large choix puisqu’elle possède une gamme d’environ 900 tissus ainsi qu’une gamme étendue d’accessoires pour Broderie et patchwork, mais aussi des petits objets adorables !

 

P1100982

Une caverne d’Ali Baba pour vos accessoires patch et broderie

.

P1100984-ConvertImage

Des petits objets à offrir pour faire plaisir à vos proches

C’est tout cela que vous trouverez chez Marie-Sol mais aussi de la bonne humeur et une oreille attentive puisqu’elle reconnait volontiers qu’elle sait être à l’écoute de tous les maux de sa clientèle, que sa boutique est aussi l’endroit où l’on se réjouit des bonnes nouvelles des unes et où l’on compatit aux peines de autres.

.

Elle vous attend donc avec bonheur pour vous faire partager sa passion au :

11, rue Pailleron

69004 Lyon

04.78.28.47.65

Aux horaires suivant :    10h-18h30 les mardis, mercredis, vendredis et samedis

14h-18h30 les jeudis

http://www.lepointdecroixrousse.fr/

Je file faire mes emplettes chez Marie-Sol, @ bientôt!

 

Natacha Ramora

.

 Pour ce 1er semestre, les cours auxquels vous pouvez participer (selon places disponibles, se renseigner) :

Avec Rose :

– 14 et 28 mars,

– 18 avril,

– 2 et 23 mai,

– 6 et 20 juin

 

Avec Christine :

– 6, 7 et 27 mars,

– 10, 11 et 24 avril,

– 22, 29 et 30 mai,

– 12, 13 et 26 juin

 

Avec Françoise :

-13 et 25 mars

– 29 avril

– 6 mai

– 3 juin

Publicités

Tous Français!

Demain après-midi je vous promets un bel article sur « Le Point de Croix-Rousse », boutique-atelier située rue Pailleron dans le 4ème arrondissement de Lyon et sur son adorable commerçante, Marie-Sol Gros, qui m’a accueillie avec gentillesse…

.

.

Mais en attendant, patientons un peu avec un moment de liesse!

Ici plus de blancs, plus de blacks, plus de beurs!

Juste des Français  heureux sur les stades ou derrière leur télé, dans les cités

ou en campagne, en métropole ou pas….

Même nous mesdames, nous avons vécu cela avec émotion!

 

N@tacha

Changement de thème

Bonjour à toutes et tous,
afin de vous rendre la lecture de mon blog plus agréable et plus facile d’accès,
j’ai décidé de changer la présentation de mon site pour vous offrir
des accès plus directs aux thèmes qui vous intéressent.
Toutefois, cette nouvelle mise en place étant délicate, je vous demande patience et indulgence
pour que je puisse parvenir au résultat espéré! Pour le moment, certaines choses ne sont pas au point…. vous vous en apercevrez très vite!
Merci de votre compréhension et de vos encouragements!
~~~~~~~~~~~~~~~~
Et hop! Commençons la semaine en beauté avec une petite vidéo pleine d’espoir!
Oui le monde change, les mentalités évoluent, gardons intactes nos espérances….

 

.

.

Rosa Parks

Rosa Louise McCauley Parks, dite Rosa Parks  devint une figure emblématique de la lutte contre la ségrégation raciale aux USA ce qui lui valut le surnom de « mère du mouvement des droits civiques » de la part du Congrès américain. Rosa Parks a lutté contre la ségrégation raciale avec Martin Luther King.

Rosa Parks est devenue célèbre à Montgomery (Alabama) le 1er décembre 1955 en refusant de céder sa place à un passager blanc dans l’autobus conduit par James F. Blake.. Arrêtée par la police, elle se voit infliger une amende de 15 dollars; elle fait appel de ce jugement. Un jeune pasteur noir inconnu de 26 ans, Martin Luther King, avec le concours  de Ralph Abernathy lance alors une campagne de protestation et de boycot contre la compagnie de bus qui durera 381 jours. Le 13 novembre 1956, la Cour suprême casse les lois ségrégationnistes dans les bus, les déclarant anticonstitutionnelles. (Source : Wikipédia)

 

53 ans d’histoire séparent ce mouvement de lutte contre les lois ségrégationnistes et l’élection d’un noir à la présidence des Etats-Unis ….. Pas de politique sur ce blog, juste un peu d’espoir, tout est possible!

Bonne semaine

N@tacha

De faux Cupcakes dont on ne fait qu’une bouchée!

Les cupcakes sont toujours des petites douceurs jolies et appétissantes, hélas, ce sont aussi des gâteaux parfois gras ou écoeurants à cause du trop plein de crème au beurre, ce dont j’ai pris davantage la mesure lorsque j’ai voulu en faire pour la première fois et que j’ai découvert l’une des recettes!

 

Cupcakes-Muppets

Source : Cupcakes Muppets Show – © Cupcakes Occasions UK

 

J’ai donc opté pour une autre recette bien plus facile et rapide et pas du tout écoeurante : le gâteau au yaourt! et oui! Bon, certes, mes cupcakes à moi ne sont pas aussi rigolos et mignons que ci-dessus, mais ils font toujours l’unanimité auprès des petits comme des grands.

 

Recette des faux cupcakes

Pour les gâteaux :

– 1 pot de yaourt nature

– 3 pots de farine

– 2 pots de sucre

– 3/4 de pot d’huile

– 1 sachet de levure

– 1 sachet de sucre vanillé et un peu de poudre de vanille

– 2 à 3 cuillère à soupe de lait

 

Pour la garniture :

– 150 g sucre glace (à titre indicatif)

– colorant alimentaire

– un peu d’eau

– perles ou vermicelles colorées

 

Préchauffez votre four à 180° puis beurrez et farinez vos moules (je le fais toujours malgré le fait que ce soit du silicone pour être certaine de démouler facilement mes cupcakes).

Mélangez tous les ingrédients de la recette afin d’obtenir une belle pâte homogène. Prenez bien soin d’ajouter les 2 ou 3 cuillères à soupe de lait pour des  gâteaux plus moelleux. Versez l’appareil dans vos moules à cupcakes et enfournez pour 20 à 25 minutes puis vérifiez la cuisson au bout de ce temps avec la lame d’un couteau.  Lorsque vos cupcakes sont cuits, laissez tièdir un peu avant de les démouler.

Lorsqu’ils seront complètement refroidis, et seulement à ce moment là, vous pourrez les glacer.

Préparez votre glaçage avec le sucre glace, quelques gouttes de colorant alimentaire et ajoutez peu à peu l’eau en toute petite quantité afin d’obtenir une consistance crémeuse qui ne soit pas trop liquide. Saupoudrez au plus vite vos cupcakes de vermicelles ou de perles colorées avant que le glaçage ne durcisse.

 

P1110001-ConvertImage

 

 Disposez vos gâteaux sur un joli plat, déposez sur une table et vous allez voir toutes les mains des petits et grands gourmands se précipiter dessus! Vous vouliez en laisser quelques-uns de côté? Trop tard, il fallait y penser avant…… 😉

 

P1100866

Bon @ppétit !

Natacha

Une grande étoile!

Mon bloc préféré est sans nul doute l’étoile d’Ohio et j’ai  voulu la mettre en valeur. J’ai en donc confectionné une qui représente l’équivalent de neuf blocs pour la mettre  au centre de mon futur plaid de salon.

.

Un grande étoile d'Ohio

Un grande étoile d’Ohio

.

Je suis contente de voir que le travail avance bien, à présent que j’ai eu la bonne idée d’installer ma machine à coudre en bas, dans mon bureau, plutôt que de la laisser dans la salle à manger et de devoir la déplacer trop souvent selon les besoins. Petit à petit, cet « atelier » prends le pas sur le bureau! Je n’ai pas encore osé aménager et transformer la pièce en véritable atelier mais je crois que cela ne saurait tarder…

Il faut juste que je prépare mon chéri à cette idée… 😉  lol

Je suis assez étonnée de la tournure que prends mon plaid! Au départ, je choisissais beaucoup de marrons pour assortir avec mon salon mais peu à peu, je me suis laissée rattraper par mon envie de couleurs gaies. Tout compte fait, je crois que ce plaid correspondra beaucoup plus à ce que j’aime dans le patchwork. 

.

 

 

P1100998

Un ouvrage coloré!

.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

.

Je vous souhaite une joyeuse Saint-Valentin à toutes! Que vous soyez gâtées Mesdames!

.

.

P1100990

P1100992

 

La nuit tombant sur le plan d’eau du Colombier, Anse…..

                                                                                                                                                                                                                           @ bientôt

                                                                                                                                                                                                                            Natacha

Hakuna matata !

Aujourd’hui un peu de joie et une grande brassée d’optimisme! Et hop !

 

 

Bonne journée à toutes et tous!

 

Pour ma part, j’ai ma demi-journée, donc je vais pouvoir avancer sur mes ouvrages!  Génial…. 🙂

 

P1100973

 

@ bientôt.

                                                                                                                                                                            Natacha

Délicieuse et fantaisiste Barbara Lange, artiste textile du quilt contemporain

 

Prix Aurifil pour Barbara Lange à Saintes Marie aux Mines en 2014

Prix Aurifil pour Barbara Lange,      Saintes Marie aux Mines, 2014

 

Lorsque j’ai ouvert mon blog, l’un de mes premiers articles concernait QuiltexpoenBeaujolais et toutes les belles oeuvres d’artistes m’ayant  touchée. Parmi ces artistes, celle vers qui mon coup de coeur se portait était Barbara Lange. Vous vous souvenez?

Petit rappel….

"Sing-sing" de Barbara Lange

« Sing-sing » de Barbara Lange

 

Derrière les zips il y a....

Derrière les zips il y a….

Ces jours-çi, Barbara Lange, m’a fait l’immense honneur d’échanger avec moi afin que je puisse vous faire partager son parcours d’artiste textile, ses ressentis et ses conseils bienveillants …

 

Echanges :

Barbara Lange a appris à coudre auprès de sa maman dès l’âge de 9 ans et c’est tout naturellement qu’elle a cousu ses propres vêtements en tant que jeune femme. Sa première rencontre avec la patchwork a eu lieu durant le Bi-centenaire des Etats-Unis, en 1976. Elle vivait à l’époque au Texas avec ses parents et c’est à l’école qu’elle a pris des cours de patchwork. Elle est ensuite rentrée en Allemagne, a terminé ses études et a travaillé dans une banque en tant qu’instructeur pour les stagiaires.

Puis, accompagnant son mari lors d’un voyage d’affaires à Londres, elle a poussé la porte d’un magasin de patchwork et, très impressionnée, elle est tombée définitivement dans la marmite patchwork! C’est en grande partie grâce aux livres qu’elle s’est d’abord initiée, sa préférence allant  à « Color confidence for quilters » de Jinny Beyer.

Elle a pris des cours auprès d’artistes renommés tels que Michael James, Nancy Crow, Laura CaterWoods et Jane Sassaman. Elle me confie que celle dont elle applique encore les conseils aujourd’hui est Jane Sassanam, qui, se rendant compte que son concept ne conviendrait pas à Barbara, a mis en place un projet différent avec elle tandis que les autres élèves travaillaient , elles, sur le projet initial. Cet état d’esprit de laisser s’exprimer les besoins des élèves fut probablement fondateur pour notre artiste.

.

.

Barbara a cessé de travailler dans le milieu de la banque à la naissance de son troisième enfant et a commencé à faire du patchwork dès ses tâches ménagères achevées. Les enfants ont grandi et elle a repris le travail à temps partiel. Aujourd’hui, elle travaille 20h hebdomadaires comme professeur d’anglais et de comptabilité et parvient à oeuvrer 30 à 40h par semaine sur ses quilts! Elle peut aussi bien se pencher sur ses ouvrages  plusieurs heures par jour ou par périodes, selon son emploi du temps. Je ne peux qu’être admirative pour le courage qu’elle trouve d’exercer sa passion autant d’heures dans un planning de « working mum ».

.

Lorsque je lui demande ce qui l’attirait dans l’art du quilt lorsqu’elle a débuté, elle me répond avec humour que c’est parce qu’elle ne savait pas bien peindre. Puis, elle reprend plus sérieusement qu’elle était fascinée par la possibilité de pouvoir appliquer les mathématiques et la géométrie à l’art textile. Elle aime particulièrement la beauté des tissus, des substances et le fait de pouvoir essayer différentes combinaisons de matériaux avant de les coudre ensemble. Elle teint elle-même ses tissu, la plupart du temps du coton ou de la soie. Elle utilise rarement les batiks de Bali.

 

 

 

Barbara teint ses tissus

Les tissus teints par Barbara

tissus teints assemblés

Elle assemble les tissus en une superbe spirale

le résultat

et voici donc « Contrast in value »

          

 

 

Au fil du temps, elle se dit plus libre dans ses dessins et maintenant qu’elle maîtrise parfaitement le rythme de sa machine à coudre, elle parvient à visualiser à l’avance son ouvrage. Elle trouve son inspiration parmi ses proches car elle est entourée d’ingénieurs et que la technologie a toujours joué un rôle majeur dans sa famille. Par conséquent, elle est attirée par les questions techniques et les machines complexes, mais aussi, par les questions interpersonnelles puisqu’elle a trois adolescents à la maison. Elle évoque d’ailleurs en plaisantant le fait que ses enfants ne trouvent pas le patchwork très cool – Soyez rassurée Barbara, nous sommes nombreuses dans ce cas-là…pourquoi ne pas essayer de leur faire un quilt avec leurs vieux caleçons, comme l’a fait Janine, une patcheuse du club de Trévoux « Brikokool et Psichopatch »? 😉

 

~~~~~~~~~~~~~~~~

Barbara s’investit beaucoup dans son art, ainsi, elle fait partie de quatre groupes au sein desquels elle évolue et donne de son temps : le SAQA,   la guilde Patchwork Allemagne – dont elle est la deuxième présidente par intérim – les Twisted Stitchers de Dallas et les Freising Schnipsis.

 

Les Twisted Stitchers de Dallas, au Texas, sont un petit groupe d’artistes de la Guilde de Dallas. Ce groupe n’a pas de structure fixe mais il est très actif sur internet et facebook. Les membres essayent de se rencontrer une fois par mois. Parfois, c’est Barbara qui se rend au Texas et d’autres fois, c’est une des membres qui vient lui rendre visite. Le but de ce groupe est avant tout de faire perdurer cette amitié de quilteuses, même par-delà les océans et cela fait 12 ans que cela dure… J’espère vous parler plus longuement de ce groupe dans quelques temps….j’enquête, j’enquête…..smileys 1138-recherche-loupe.gif

.

.

Dallas, état du Texas

Dallas, état du Texas

 

 

Le SAQA (Studio Art Quilt Associates) est une organisation internationale à but non lucratif dédiée à la promotion de  l’art du quilt et aux artistes qui les créent. SAQA représente une source de données conséquente sur toutes les activités concernant le QuiltArt pour tous les membres mais aussi pour le public. Cet organisme a été fondé en 1989 par un groupe de 50 artistes et compte aujourd’hui plus de 3 000 artistes ainsi que des enseignants, collectionneurs, galeristes, conservateurs de musées et des sociétés commanditaires.

http://www.saqa.com/

.

.

Le Freising Schnipsis, quant à lui, est un groupe de 12 femmes qui se rencontrent depuis 17 ans et qui vivent toutes relativement proches les unes des autres. Elles se réunissent une fois par mois pour échanger. Durant ces réunions, elles conviennent chaque année d’un thème commun pour lequel chacune produit un quilt dans un temps déterminé. Ces courtepointes sont ensuite compilées dans un calendrier.

 

http://freisingerschnipsis.blogspot.fr/

 

Barbara transforme son salon en studio photo pour la préparation du calendrier annuel

Barbara transforme son salon en studio photo pour la préparation du calendrier annuel

.

 

Ces deux dernières années, le groupe des Freising Schnipsis a travaillé sur le thème de la lumière et du rayonnement car ces dames ont été invitées à présenter leur travail à la 4ème Conférence Internationale de la Protection contre le Rayonnement à Genève, aidée d’un second groupe, les Freischerler. Cette exposition « Radiation » est à l’initiative du Dr Klaus Henrichs, Président de la 4eme Conférence de la Radioprotection. Sa femme, Angelika Henrichs, fait également du patchwork et a demandé à Barbara de l’aider à préparer l’exposition. Trente deux artistes internationaux ont  été invités afin de montrer leur interprétation du rayonnement. Le but était obtenir la plus grande tour d’observation possible, non seulement de la radioactivité et de Fukushima, mais aussi des radars, applications agricole et  médicales, et le rayonnement dans la nature et dans l’espace. L’exposition était  soutenue par le Fonds de Dotation Helen Hibbs de Quilters Guild of Dallas, au Texas.

L’exposition à Genève a été fantastique parce que de nombreux scientifiques n’avaient jamais vu des quilts. Ils étaient tous excités. Cette exposition a ensuite été transférée à Ste Marie aux mines, puis à Munich et Prague. Nombre de visiteuses du Carrefour France ont été impressionnées par les nombreuses variantes avec lesquelles le thème du rayonnement a été traité! Barbara me confie combien ces expositions de Genève et Ste Marie ont été importantes pour elle et qu’elle mesure sa chance d’avoir pu vivre cela.
Le groupe des Freising Schnipsis a déjà choisi son prochain thème, ce sera « les maisons »!
 .
.
~~~~~~~~~~~~~~~~
 .
Barbara ne sera hélas pas présente à QuiltexpoenBeaujolais en 2016, dommage pour les quilteuses de Rhône Alpes! Mais vous pourrez la suivre dans diverses expositions ou manifestations en 2015 :
– Du 10 au 12 avril 2015, elle présentera son exposition « Radiation » à Prague, au Prague Patchwork meeting.
– Du 16 au 19 septembre 2015, elle présentera sa propre exposition à Ste Marie aux Mines.
– Elle sera présente pendant des journées de Patchwork, à Dinkelsbühl, en Bavière en tant que membre du directoire de la Guilde d’Allemagne.
.
.
Enfin, elle espère pouvoir participer à plusieurs compétitions. Nous ne pouvons que lui souhaiter  bonne chance !
Pour terminer, je voudrais vivement remercier Barbara Lange de toute la patience et la gentillesse dont elle a fait preuve à mon égard afin que je puisse écrire cet article. Vous pouvez me croire sur parole, Barbara est une artiste passionnée et adorable!

A présent, il est temps de vous faire partager les quelques conseils avisés que vous adresse Barbara :

« Il est très important pour moi que les jeunes femmes osent, non seulement coudre des courtepointes, mais aussi les montrer . J’ai été intimidée de nombreuses années en voyant le travail d’autres quilteuses. La technique peut être apprise en grande partie en cours et dans les livres. Mais il vient le temps où vous devez tout laisser de côté et juste faire ce qui vous plaît. Osez! La bonne chose à propos de l’art de la courtepointe est qu’il n’y a pas bien et de mal! »
Merci pour vos précieux conseils Barbara!
.
.
.
blog 102 quitls in raum 3, barbara lange 200 kb 8.mai 20131

Série « Monochrom »

 

cours de barbara lange

Un cours de Barbara Lange à Saint-Petersbourg

 

                                                                         

galerie st petesbourg

Festival Kurochka Rjabaa, locaux de l’Union des Artistes à Saint-Pétersbourg, exposition solo pour Barbara, 2013.

 

Barbara Ausstellung

Un cadre idéal pour une exposition !

http://www.barbaralange.com/

.

.

@ bientôt

Natacha Ramora