COUSU MAIN !

Parmi celles qui tirent l’aiguille pour réaliser de superbes quilts se cachent quelques couturières passionnées  qui savent raccommoder, poser une fermeture éclair, confectionner un rideau ou peut-être même créer un vêtement qui fera son petit effet.

Comme tant d’autres loisirs créatifs, la couture redevient tendance et plaît à toutes les générations. Pour preuve, les nombreux blogs concernant ce sujet fleurissent sur la toile. C’est la raison pour laquelle je souhaite aujourd’hui vous parler de la toute nouvelle émission de la pétillante Cristina Cordula : « Cousu main ».

cousu-main-affiche

En temps normal, je fuis à grandes enjambées les programmes où des candidats se mesurent les uns aux autres face à un jury. Ce qui me déplait fortement dans ce concept, ce sont les propos souvent décourageants et acerbes du jury face à ceux qu’ils ne jugent pas à la hauteur, mais aussi les critiques que se lancent sournoisement les concurrents.

J’ai malgré tout laissé de côté mes à prioris pour me faire ma propre idée de ce nouveau concours sur un sujet qui m’interpelle et je dois dire que j’ai été très agréablement surprise ! Tout d’abord, ici, pas de jury exécrable ou ayant la grosse tête mais simplement deux professionnels de la couture, Amparo Lellouche et Julien Scavini, prêts à voir leur art mis en valeur et à prodiguer des conseils judicieux.

 

Amparo Lellouche est née en Espagne et après un séjour en France à 18 ans a décidé de s’installer définitivement chez nous. Initiée à la couture par sa mère dès sa plus tendre enfance, elle a d’abord effectué quelques retouches dans une boutique avant d’intégrer une école de modélisme (Guerre Lavigne, aujourd’hui Esmod). Elle a ensuite travaillé dans des maisons de prêt-à-porter telles que Colette ou Fabiani. Après son mariage et la naissance de ses enfants, elle a repris le chemin de l’école à la Chambre Syndicale de la Haute Couture. Quelques années dans diverses maisons telles que Lolita Lempika, Emmanuelle Khan et Diamant noir, avant d’entrer chez Balenciaga pour une belle vingtaine d’années. Elle garde un merveilleux souvenir d’avoir pu travailler pour un créateur espagnol aux côtés de Nicolas Ghesquière.

 

Amparo Lellouche, modéliste, ancienne première d'atelier

Amparo Lellouche, modéliste, ancienne première d’atelier

Amparo sait conseiller les concurrents, leur définir clairement les attentes du jury, en fonction des points forts ou points faibles de chacun sur différents épreuves. Elle a été très enthousiaste de participer à cette émission qui représentait une belle aventure. On sent en elle toute l’expérience professionnelle ! Bien qu’ elle soit aujourd’hui à la retraite, elle assiste encore aux fashion week.

 

Julien Scavini, quant à lui, a un parcours assez atypique. Architecte de formation, il a choisi pour thème de son mémoire l’oeuvre de Rena Dumas, qui a créée, entre autre, l’univers Hermès. En parallèle de ses études, il s’est intéressé à la culture vestimentaire masculine en lisant des blogs très pointus tels que « Permanent Style » ou des forums érudits comme « De pied en cap ». Un jour, le hasard, ou peut-être pourrions nous dire le destin, a frappé à sa porte sous la forme d’un Figaroscope traînant dans le métro avec un encart sur les journées de l’artisanat et l’ouverture, à cette occasion, des ateliers de Paris. Il est allé visiter l’Ecole des Tailleurs (AFT). Encore en archi, l’idée d’intégrer cette école après son dîplome ne s’est pas imposée immédiatement mais plutôt petit à petit.

Julien Scavini, Maître tailleur

Julien Scavini, Maître tailleur

Ne se reconnaissant pas dans cette nouvelle façon de penser  l’ architecture qui combat tous les présuposés et aimant les personnages au parcours atypique, Julien a finalement sauté le pas pour s inscrire à  l’école des tailleurs dirigée par l’estimable Maître Tailleur M. Guilson. Il a dû apprendre à coudre, se piquer les doigts maintes et maintes fois pour maîtriser les bons gestes que nécessite le métier. Malgré tout, il possédait quelques avantages sur les autres : toute la culture vestimentaire masculine engrangée au fil de ses lectures ainsi       qu’ un corpus référentiel déjà très structuré dans son esprit (la difference entre jaquette et queue de pie, le trois pièces, les divers registres tels que la ville ou la campagne….etc).

Tout en débutant ses cours, il a ouvert son blog Stiff Collar :  http://stiff-collar.com/        Je vous recommande d’ aller y jeter un oeil ne serait-ce que par curiosité, pour mieux découvrir son univers.

Une fois son cap en poche, il s’est perfectionné pendant un an chez lui auprès de ses proches, étape nécessaire ou ses ratages lui ont permis de progresser. Aujourd’hui, il a ouvert sa propre boutique où il privilégie la qualité avec des costumes intégralement entoilés .
On sent en lui une grande bienveillance à l’égard des concurrents. Il aime les conseiller, leur montrer la marche à suivre. Vous trouverez ici une excellente interview de Julien sur le blog suivant : http://www.bonnegueule.fr/interview-dun-tailleur-julien-scavini-part-i/

Enfin, je voudrais dire quelques mots sur Cristina Cordula. Si j’apprécie particulièrement son pep’s qui ensoleille l’ émission et son adorable accent brésilien, je suis surtout impressionnée par la joie de vivre de cette femme, par la chaleur qu’elle dégage. Elle encourage, elle console, elle donne du « ma chérie » affectueux à chaque concurrente. Elle est désormais une présentatrice emblématique de la chaine M6 pour des émissions destinées aux femmes. Elle a étudié la communication et le journalisme avant de commencer à défiler dès l’âge de 16 ans. Sur les conseils d’un ami coiffeur, elle se coupera les cheveux, ce qui fera décoller sa carrière de mannequin international. Il est vrai qu’elle porte à ravir les cheveux courts! Suivie par des agences telles que Delphine, Zen et Neo, elle défilera pour des  maisons prestigieuses comme Chanel,Yves Saint Laurent et Dior.

Cristina Cordula, la "chérie"!!!  des ménagères

Cristina Cordula, la « chérie »!!! des ménagères

C’est en 2002 qu’elle ouvre son agence de Conseil en image Cristina Cordula- Agence de relooking. http://www.cristinacordula.com/ .

Puis, dès 2004, elle commence à collaborer avec M6 dans de nombreuses émissions telles que : « Mon vosin est une rockstar », « Nouveau look pour une nouvelle vie », , « Les reines du shopping » et enfin « Cousu main », mais aussi « Magnifique by Cristina! » sur Téva. Elle a également écrit quelques ouvrages sur le relooking et le style des femmes.

Il me semble que la production de « Cousu main » a idéalement choisi son animatrice ainsi que son jury pour faire de cette émission un programme que nous avons envie de suivre. D’autant qu’au fil des semaines nous nous attachions aux concurrents, chacune de nous espérant voir son couturier préféré gagner le concours.

Et à ce propros, la gagnante est :   CARMEN !  Rien d’étonnant à cela, elle figurait vraiment parmi celles et ceux qui avait le plus de chance de remporter la compétition. Son travail a toujours été remarquable et sa robe de soirée manches chauve-souris nous a bluffé!

Carmen, la gagnante !

Carmen, la gagnante !

A SUIVRE………………….  « LES CANDIDATS DE COUSU MAIN »

Natacha Ramora

@ très vite

Publicités

4 réflexions sur “COUSU MAIN !

  1. tilt.mania dit :

    J’ai eu la chance de rencontrer Cristina Cordula, elle a été adorable! Je n’aime pas toutes ses émissions mais comme je suis une couturière et une patcheuse passionnée, Cousu main m’a plu! par contre, je suis étonnée d’avoir vu certains couturiers ou couturières manquer d’autant de techniques.

    • chroniquepatchwork dit :

      C’est vrai Tilt, moi aussi j’ai été étonnée de voir le peu de technique de certains candidats et malgré toute leur bonne volonté, c’est ce qui aura perdu chacun d’eux. Nul doute qu’après l’émission, la plupart d’entre eux continueront à se perfectionner!
      Quelle chance d’avoir rencontré Cristina! A t’elle autant de pep’s dans la vraie vie?

  2. Katell, Quilteuse Forever dit :

    Je n’ai vu l’émission qu’une seule fois. Les horaires ne me convenaient pas et ce que j’en entendais ne me donnait pas trop envie. Ce n’est effectivement pas une émission où l’on apprend à coudre, on ne voit pas en détails tous les trucs et astuces dont usent les candidats. Mais j’ai trouvé l’émission respectueuse des candidats (c’était l’avant-dernière), et surtout elle donne envie d’apprendre à coudre et sortir des vêtements prêts-à-porter et prêts-à-jeter ! Et Cristina m’amuse…

    • chroniquepatchwork dit :

      Oui Katell, je crois que cousu main a donné ou redonné l’envie aux couturières de se lancer de nouveaux défis, de ressortir leur machine à coudre et rien que pour cela, il me semble que c’est un bon point. J’ai aussi beaucoup apprécié que les candidats ne reçoivent pas de critiques acerbes de la part du jury que j’ai trouvé très bienveillant, sinon je n’aurai pas suivi l’émission tant cela me rebute. Toutefois, en préparant la suite de mon article concernant les candidats de cousu main, je vais sur les blogs des candidats et cela permet d’avoir une autre vision des choses, l’envers du décor diffère un peu et malheureusement, sur les forums, les gens se déchainent contre les candidats car éliminés ou pas alors qu’ils n’avaient pas leur préférence! Mais quel dommage! Il s’agit juste d’un jeu!
      Oh oui, moi aussi Cristina m’amuse! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s